Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

13 novembre 2007

Enfance (Feuilly)

Tante Babette prit une profonde inspiration et s’écria, consternée : « J’ai encore oublié d’acheter du sucre ! » Elle ouvrit donc son porte-monnaie et me tendit deux grosses pièces, avec pour mission de me procurer d’urgence le produit manquant. Quel bonheur ! Me voilà aussitôt parti pour l’épicerie du village, cette caverne d’Ali Baba où l’on trouve de tout. Pour aller plus vite, je pris le raccourci près de la maison. Au sommet de ce raidillon, se trouvait l’abreuvoir pour les vaches, à sec depuis toujours et caché dans les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 octobre 2007

35. Regards. (Feuilly)

Mauvaise nouvelle, le quai du métro est noir de monde !L'idée de laisser passer une ou deux rames ne m'enchante pas.  Après,il va falloir courir, arriver en retard au bureau, essuyer encore unefois les remarques ironiques des collègues… Et le patron, la têtequ'il va faire ! Voilà un lundi qui commence bien mal.Le métro arrive enfin, bondé à craquer. Je ne fais ni une ni deux : jepousse,  je bouscule, je me faufile, je joue des coudes et je finisainsi par me retrouver à l'intérieur, coincé contre la porte qui sereferme avec... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:40 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
07 octobre 2007

La Chambre mystérieuse (Feuilly)

Elle n'avait pas connu sa mère, morte en lui donnant le jour et elle avait toujours vécu dans cette grande maison déserte au bord du fleuve. Une maison immense, d'un autre temps, en partie délabrée et qui ne comportait pas moins de quarante pièces. Son père en était le gardien et tentait de la maintenir en état. Le propriétaire, lui, on ne l'avait même jamais vu. Tous les mois, le salaire tombait et c'était tout. Pour le reste, personne ne venait jamais ici. Enfant, elle passait son temps à rêvasser le long du fleuve, au pied du... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 octobre 2007

Verre brisé (Feuilly)

Je lui ai dit de se taire. En effet, ça ne servait à rien de hurler, même si elle avait mal. C’est vrai que ce n’est pas gai d’avoir mal, je ne vais pas dire le contraire. J’ajouterai même que c’est mon rôle de médecin de tenter de soulager la douleur, mais bon, il faut tout de même que je puisse travailler sereinement. C’est déjà difficile de soigner une blessure, alors si la patiente n’y met pas un peu du sien, comment voulez-vous que j’y arrive ? Celle-ci devait avoir seize ans tout au plus. Elle avait sonné à la porte en dehors... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:30 - - Commentaires [39] - Permalien [#]