Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

31 mai 2008

28. Où ai-je la tête ? (Jujube)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine… J’ai bien cherché dans la voiture, sous la voiture, autour de la voiture, en vain. Je vais passer pour une mère indigne qui se moque des cadeaux si ingénument élaborés par son fils aimant. Mais qu’est-ce que j’en ai fait ? Où l’ai-je laissé tombé ? Pas mon fils, son cadeau.IL me l’a donné avec tant de fierté  à la fête de l’école! « Papa en tenue de bateau, Maman dans son tailleur rose, et Mamie en robe noire». Certes, il fallait s’accommoder de ces portraits rudimentaires, mais... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 11:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

15 avril 2008

19. Reverdie (Jujube)

        Il faut absolument que je pense à changer de sac à main. Le mien est vraiment triste à côté de celui de la dame d’à côté.  Sans doute, c’est un choix classique et fonctionnel que ce sac noir, mais à le voir posé sur ma table, un peu affaissé, ramassé sur le contenu confus de tout ce que j’y mets, il semble me dire : « Oui, tu es comme moi, classique, fonctionnelle et un peu affaissée sur ta vie confuse. Toi aussi, tu passes partout sans qu’on te remarque. »      Mon écharpe... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 avril 2008

25. Jubilador (Jujube)

C'est étrange : depuis que je ne travaille plus, je me sens de plus en plus fatigué.J’ai rangé mon bureau, déchiré mes dossiers,Trié les livres, rempli des cartons,Réservé classeurs et chemises vides,Dégagé des rayons entiers.J’ai nettoyé mes fichiers,J’ai rangé ma sacoche,J’ai rendu les clefs de mes salles,J’ai viré toutes les circulaires entassées.Devant moi, un grand espace neutre, parcouru de chemins ignorés.J’ai cessé de vivre sur les rails du métro ma lancinante appréhension.J’ai cessé de me demander comment j’allais les... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 15:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
09 mars 2008

12. Frou Frou… (Jujube)

Madame Blanchet savait tout des femmes du quartier. Depuis l’avant-guerre, entendez la première, elle tenait boutique de lingerie, nommée « A la rose », où chacune choisissait des nouveautés, commandait des dessous à façon si sa physionomie le requérait : maigre, forte, ventrue ou plate ? La corsetière remodelait. Son secret consistait en l’art de galber les gaines et les combinés à l’aide de baleines renforcées sous peluche qui garantissaient confort et naturel.Toutes les jeunes filles en âge d’étrenner un soutien-gorge, un... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
02 mars 2008

40. La Géante Rouge. (Jujube)

Il n’en a parlé à personne.Heureusement.Mais il sait. Jean-Paul Tergal est un garçon effacé, intégré dans une équipe d’astrophysiciens de pointe. La recherche le passionne, il passe tout son temps dans le labo et les observatoires pour anticiper la fin du système solaire, la fin de la planète Terre, et la monstrueuse transformation du soleil en Géante Rouge dévorant toute vie dans son expansion brûlante et gazeuse, dans sa suprême toute puissance incandescente et volatile. Jean Claude s’efface  dans ces... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 février 2008

13. En route (Jujube)

        J’ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac (j’ai un peu de temps devant moi avant l’autobus pour Lanuejols). Je l’ai couvert en rouge pour le retrouver facilement dans tout ce fourbis qui emplit mon sac : trousse de toilette, porte-monnaie, porte feuilles, clopes,tongs et petit linge de rechange, coupe-vent, pile électrique…C’est  un grand sac plein de choses utiles pour faire mon chemin. Hier j’étais dans le Cantal ; j’ai fait les foins pendant trois jours. Dans... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:38 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

16 décembre 2007

Préparatifs (Jujube)

Le prochain réveillon de Noël, je veux que ce soit magique ! Je n’ai pas encore tout réglé, mais j’ai déjà envoyé les invitations. La seule question en suspens côté relationnel, c’est : est-ce qu’on invite TGV, houps ! Tante Geneviève, ou pas ? D’un côté  ça pose problème parce qu’on sera une majorité de jeunes entre nous, mais d’un autre, une tête blanche à table, ça complète bien le cercle des invités, ça apporte un supplément d’âme. Sur les photos, avec Jules et Pauline dans leur tenue Cyrillus, ça le fait : Mamie... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Retour (Jujube)

Tante Babette prit une profonde inspiration, et poussa la porte des établissements Burnouf dont le carillon désuet lui chantonna les notes de sa jeunesse. Fondée en 1903, la biscuiterie Burnouf tenait boutique face à l’église de Sortoville ; sa prospérité s’était accrue à la sortie des messes durant deux générations ; mais une habile communication sur les valeurs d’antan attirait désormais bien plus de clients, et l’on expédiait même à Paris. « Chez Burnouf, point ne t’étouffes », la devise de l’aïeul fondateur  avait été... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:48 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
27 octobre 2007

37. Oubli (Jujube)

  Mauvaise surprise, la station est noire de monde. Fatou n’avait pas prévu cette foule qui se presse dans le hall de la toute nouvelle station Bofil, au pied des immeubles de la Défense, tous ces visages tendus vers les hauteurs du grand dôme qu’escaladent des verrières sophistiquées ; ils guettent les mouvements alternés de leur paupières métalliques qui filtrent air et lumière au gré du soleil et des nuages, coulissant silencieusement de côté, de biais, de haut en bas, dociles au caprices du temps. Comme tous... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 octobre 2007

Saut de l’ange ( Jujube )

Michel Degloire avait toujours été redevable à son nom. Dès l’enfance, comme il servait la messe, les copains l’appelaient l’Archange. Ce surnom le destinait  à une vie exemplaire dont il avait poursuivi la perfection jusque dans sa vieillesse ; l’Archange comptait donc parmi les meilleurs de Saint-Bonnet-le-Prudent qu’il n’avait jamais quitté. Mais au terme de cette vie estimable, l’Archange en éprouva de la lassitude. Dans la maison héritée de sa mère,  il couvait une neurasthénie qui teintait de longues journées en... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]