Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

28 mai 2008

16. Trahison (Kaliuccia)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine. Ce matin, pourtant, j’allais bien. J’ai déposé Mathilde à l’école et puis j’ai décidé de retrouver Paul. J’aime le surprendre.Les poupées dansent paisiblement dans mon champ de vision. « Papa, maman, Mathilde » chantonne la voix de ma fille dans ma tête ; trois balles de ping-pong qui rebondissent douloureusement. La lame brille, vengeresse, lorsque je coupe la cordelette reliant les poupées au rétroviseur.Je roule vers le studio de Sophie, la trop jolie collègue de Paul. Je la... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 11:26 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 mai 2008

Illusions (Kaliuccia)

Ce matin, pour la première fois depuis longtemps, je n’ai pas réussi à me rappeler de mon rêve. Elles ont tenu leur promesse. D’ordinaire, je tremble encore de son souvenir et alors que j’en suis toute imprégnée, je tends la main vers mon cahier et le retranscris fidèlement d’une main fiévreuse. C’est mon psy qui m’a demandé de le faire. Il dit que ça devrait m’aider à faire la différence entre ma vie et l’illusion que j’en ai. Chaque matin, il arrache la page de mon cahier et la glisse dans mon dossier. Parfois sans même la... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 16:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
05 mai 2008

18. Tant d'amour à partager. (Kaliuccia)

Je ne me souviens pas que  tu me l’aies dit mais j’entend encore ces  « je t’aime » qui ont bercé mon enfance.  Ni  que tu m’aies serrée contre toi et pourtant je me sens encore bercée dans tes bras. J’ai le souvenir de ton baiser tendre et chaud que j’emportais dans mon sommeil mais j’ignore si j’ai créé celui de ta voix douce fredonnant des airs enfantins. J’ai ancré en moi ton regard anxieux lorsque tu posais une main fraîche sur mon front brûlant. Tu venais d’un temps où la fièvre emportait les êtres... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 avril 2008

35. Desserrer les dents (Kaliuccia)

Il faut absolument que je pense à desserrer les dents.  Sereine de l’extérieur, crispée à l’intérieur. Je suis fatiguée de cette image que je donne, paisible et irréelle quand tout en moi s’insurge.  Ravaler mes larmes, forcer mon sourire et serrer les dents.J’envie cette petite fille, ce tête à tête avec sa mère. Que peuvent elles se raconter? Je ne parlais jamais avec ma mère, notre père ne supportait pas qu’une conversation se déroule hors de son contrôle. Il avait bien établi ses règles, il nous était impossible de les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:55 - - Commentaires [10] - Permalien [#]