Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

06 janvier 2007

Le petit drame (par Lulu la Luciole)

Je suis un génie… et je suis modeste. C’est  mon drame, je suis tellement petit, discret, timide, que j’erre en peine depuis qu’un quidam a frotté ma lampe. Tellement modeste petit génie qu’il ne m’a pas vu apparaître, qu’il ne m’a pas entendu lui faire mes salutations, qu’il ne m’a pas entendu lui dire, ce grand homme, mes consignes à l’oreille. Je suis monté dans sa poche pour ne pas me faire distancer, maladroitement il m’a cogné en attrapant ses clés. Des mois maintenant que j’erre dans son appartement.Dans mon malheur j’ai... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:32 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

24 novembre 2006

Chacun son tour (Lulu la Luciole)

Cela fait des années que je m’en charge. Pendant des années elle a vécu sans s’en préoccuper, elle a voyagé, elle est sortie, elle n’a pas compté ses heures de sommeil, elle n’a pas négligé de s’enivrer le soir, de se réveiller loin de chez elle. Elle savait que je serais là pour assurer ses absences, ses faiblesses, pour récupérer ses bourdes, pour parer à ses négligences, pour renflouer les conséquences de son inconséquence. Elle méprisait même parfois ma fidélité et mon sérieux, ma bonne gestion, elle me voyait sacrificielle... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 octobre 2006

Ce jour-là (Lulu la Luciole)

Au matin, le verre était vide. Je l’ai regardé dormir. Elle était si calme. Je me suis demandé si j’avais déjà pû dormir aussi calmement un jour. Je n’ai pas sû répondre. Moi cela faisait quatre ans que je me relevais la nuit parce que la bouteille me harcelait. J’ai essayé une fois de ne pas l’écouter. Elle m’en a fait baver ! Tremblements pas possibles, draps trempés, machoire crispée, le corps tendu, le cœur qui bat à n’en plus pouvoir, et mon Dieu quelle angoisse quand j’ai vu des milliers d’araignées commencer à me manger... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
04 octobre 2006

« Après tout... » (Lulu la Luciole)

     -       Je ne l’aime pas mais tant pis. -       Comment ça tant pis ? Ca veut dire quoi ça ? -       Ca veut dire que je vais le faire quand même … (la regarde)… -       Quoi ? -       Je ne sais pas moi, ça me dépasse. -       Qu’est-ce qui te dépasse ? -       Ce qui me dépasse ? Mais c’est cette façon que tu as de dire « tant pis je le fais quand même et... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
14 septembre 2006

La transmission de pensée (Lulu la luciole).

La lumière vacille dans la pièce. La tête de lit à heurté le mur, transmettant le mouvement à la table de chevet, si bien que tout se meut dans la pièce au même tempo. L’air lui même accompagne l’ensemble, l’instant prenant une densité intense, croissante.Chaque chose entre-mêlée, les corps imbriqués, les corps limités qu’on ne peut pas plus rapprocher, alors que ses mains brûlantes me disent que nous allons bouger.…(foutu téléphone qui m’interrompt)- « Allo ? »- « Prépare-toi, je rentre déjeuner ». - « ? … :oD … d’accord ! »
Posté par Coumarine à 14:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 juillet 2006

La pancarte (Lulu la Luciole)

"L'unique ascenseur de l'immeuble est momentanément hors d'usage". La pancarte, sale d'une poussière grise épaisse gît au sol parmi d'indéfinissables objets. Un enfant s'apprête à la ramasser sur la photo. Le reporter qui l'a prise devait être un peu poète. L'enfant sait-il lire? saisit-il l'incongruité du message dans sa ville en ruine? Et ce n'est plus que question dans mon esprit, tandis que mes yeux ne peuvent quitter ce cliché dans cette galerie, tandis que je ne saurais plus dire où je suis ni qui je suis.
Posté par Coumarine à 17:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]