Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

25 septembre 2007

Utopie éternelle (Miss Alfie)

Je lui ai dit de se taire. Mais comme toujours, cet animal d'épouvante ne m'a pas écouté ! Son croassement est devenu chaque jour un peu plus insoutenable, mais je n'ai pu me résoudre à m'en séparer... Cet animal était tellement intelligent... et surtout, connaissait tant de choses que ma sécurité en dépendait...Je sentais que j'allais enfin y arriver, que l'aboutissement de toutes ces années de recherche était proche, très proche. Cran d'Or, cet abruti de corbeau, n'arrêtait pas de me voler autour, m'empêchant de me concentrer. Il me... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 septembre 2007

Fenêtre aux lettres (Miss Alfie)

L'horloge indique vingt-deux heures trente mais elle est en avance.Ce soir, la fenêtre s'est ouverte quelques minutes plus tôt. Ellesemblait pressée de pouvoir me parler ! Oh, que je suis ému, jel'aperçois, j'entrevois son ombre qui se déplace dans la pièce. Ellea allumé une petite lampe, et la voilà qui s'approche. Mon coeur batde plus en plus vite. Je suis si impatient, comme chaque soir...Voilà six mois déjà que nous communiquons ainsi. Et nous utilisonstoujours la même méthode. Je lui fais passer mes missives en livrantles fruits... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 août 2007

En route (Miss Alfie)

« Ce que je venais de dire à la vieille marquise Guy de Ruy était l'exacte vérité. » Je refermai le livre qui me tenait compagnie depuis le début du trajet et levai la tête. Le wagon était vieux. Tout en lui sentait la décrépitude. Les sièges en faux cuir marron foncé étaient troués à de nombreux endroits et une mousse jaunâtre sortait de ces gueules béantes. Les carreaux des vitres avaient été tagués au couteau et les rayures striaient le paysage de banlieue. Il n'y avait que moi dans le wagon. Nous étions en pleine journée,... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 18:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 juillet 2007

Caméléon (Miss Alfie)

La surprise est de taille. La dernière fois que je l'ai rencontrée, elle se baladait au bras d'un de ses beaux gosses en pantalon blanc et chemise noire, les cheveux redressés avec une bonne couche de gel et quelques chaînes bien brillantes autour du coup. Elle portait alors une de ces minis jupes en jean griffées sur une paire de leggings avec des escarpins à hauts talons. En haut, elle arborait un tee-shirt un peu ample à rayures et elle portait sur le bras un pliage qui, avec sa coupe de cheveux, donnaient l'impression qu'elle... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 juin 2007

D'oublis en souvenirs (Miss Alfie)

Je me souviens de notre première rencontre entre deux examens dans un coin de la cafétéria de la fac.Je me souviens de notre premier rendez-vous pas encore vraiment galant dans un café du centre ville.Je me souviens de notre premier baiser, quelques mois plus tard, au détour d'une allée dans un parc.Je me souviens de nos premiers moments de sensualité, moi si gauche et toi si timide dans ta chambre d'étudiante.Je me souviens de notre premier week-end complet tous les deux dans l'appartement déserté par les colocataires.Je me souviens... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
27 mai 2007

Quatuor pour caravane (Miss Alfie)

Le samedi, c'est plus tranquille. Il y a moins de monde. Enfin l'été seulement, en août, quand ils sont tous partis à la mer. Sinon, il y a du monde. Ils se garent sur le parking à côté. On sait bien comment ils nous regardent, comme des chiens, comme de la merde. Comme si on allait braquer leurs bagnoles dès qu'ils vont être partis remplir les chariots... N'importe quoi...Non, sérieux, le samedi, c'est surtout que j'fais pas gaffe aux autres. Y a les mômes le samedi. C'est leur jour avec nous. On va les chercher le matin dans la... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

13 mai 2007

Pinocchio des mots (Miss Alfie)

Mon histoire a commencé un soir d'hiver alors que j'étais encore  enfant. Dans la cheminées de grosses bûches flambaient car il faisait  particulièrement froid et les femmes du villages se racontaient des histoires au son des aiguilles à tricoter. Il y avait près de l'âtre  une vieille femme que je n'aimais pas, elle me faisait peur. Cette vieille femme avait des cheveux plus filasse que les autres, elle était habillée étrangement et on disait d'elle dans le village qu'elle avait quelques pouvoirs de guérisseuse.... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 11:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
02 mai 2007

Réalité truquée (Miss Alfie)

Ma voiture n'a pas démarré ce matin. Forcément, le jour du diplôme, le jour où il ne fallait pas être en retard, le jour J comme on  dit... Bon, je sais, elle est pas toute jeune ma Titine, elle a déjà  pas mal de kilomètres au compteur et parfois, je la force un peu trop. P'têt qu'elle a pas aimé l'escapade à la mer le week-end  dernier... M'enfin, faut savoir ! Les profs qui disent de se détendre la veille des exams ! Alors nous, enfin Titine et moi, on est parti sur la côte ! Enfin bref, on s'en fiche un peu de... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 avril 2007

Pour elle... (Miss Alfie)

Et maintenant, ça suffit !J'en ai marre de cette partition, de ces notes alignées et de cerythme qui ne veulent plus se synchroniser avec mes doigts.J'en ai marre de ces tisanes au citron qu'elle me sert tous les soirsavant de me coucher.J'en ai marre des expressions apitoyées de ceux qui me rendent visiteen me jurant que je rejouerai un jour.J'en ai marre de ce filet de salive qu'elle essuie en m'embrassant lefront.J'en ai marre de ce fauteuil qui m'empêche de descendre dans le parc,dans lequel je passerai le reste de mes jours. ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
31 mars 2007

Rê-vi-mobile (Miss Alfie)

J'ai presque une heure d'avance.Il y a du monde. Enfin, il doit y avoir du monde...Je vois ces chaussures alignées. Mais moi je suis nu-pied...Les chaussures commencent à bouger, toutes en même temps, un ballet harmonieux de bottines, pied gauche, puis pied droit.Je voudrai bouger moi aussi, mettre mon pied gauche devant, puis mon pied droit.Je vois les chaussures se rapprocher de moi.Elles commencent à former un cercle autour de moi.Je n'arrive pas à soulever mes jambes, je n'arrive pas à sortir de ce sable qui semble m'engloutir peu... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 09:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]