Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

29 mai 2008

19. Thérapie de groupe (Farfalino)

Je suis sorti du garage avec une épouvantable migraine. Je n'en peux plus, je suis vidé de ma substance, je ne suis plus qu'un automate écervelé aux doigts endoloris et aux oreilles sifflantes. Demain c'est le grand soir, la chance de notre vie, le rendez-vous incontournable avec le bonheur, l'événement tant attendu pour fuir la misère tranquille du quotidien majoritaire. Nous nous avons additionné nos talents et fait exploser nos limites pour atteindre l'absolu. Enorme ! 5 titres en première partie des "John Doe et ses... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 09:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 mai 2008

18. « on peut pas vraiment dire qu'ça roule! » (rsylvie)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine. Putain qu’j’ai mal. Faut dire que depuis 2 jours que j’essaie d’arrêter, j'ai du cambouis dans la tuyauterie. Par moment, c’est comme si j’avais plus d’moteur. J’ai le cœur qui s’arrête de battre.Enfin non, mais son rythme est si lent que j’en perds le contrôle et sombre dans un état de léthargie, tel que j’m’effondre ! Là, par terre… Comme ces horribles poupées d’chiffon qu’on voit sur la photo, derrière le bureau du mécanicien en second.J’suis qu'une loque, une paumée sous... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 17:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 mai 2008

17. La musique dans la peau (Claudie)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine.Marabout, bout d’ficelle, selle de ch’val. Ah, parlons-en, cheval, les courses, les paris, y perd tout pendant que moi, dans ce garage, je fabrique des poupées.Sur mesure les poupées, faut pas croire, j’suis douée pour ça, depuis l’temps que j’en fabrique, je réfléchis plus. Un p’tit coup de rhum, Zouk machine et hop ça me donne le moral.- La musique dans la peau, fo pa'w kon-prann bibi sé on kouyon… Je connais les paroles par cœur, depuis l’temps, je passe toujours la même chanson,... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 15:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 mai 2008

16. Trahison (Kaliuccia)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine. Ce matin, pourtant, j’allais bien. J’ai déposé Mathilde à l’école et puis j’ai décidé de retrouver Paul. J’aime le surprendre.Les poupées dansent paisiblement dans mon champ de vision. « Papa, maman, Mathilde » chantonne la voix de ma fille dans ma tête ; trois balles de ping-pong qui rebondissent douloureusement. La lame brille, vengeresse, lorsque je coupe la cordelette reliant les poupées au rétroviseur.Je roule vers le studio de Sophie, la trop jolie collègue de Paul. Je la... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 11:26 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
28 mai 2008

15. Le garage (Isabel)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine. Céphalée du matin : chagrin ? Je choisis de la transformer en : Entrain !Garage, c’est un bien grand mot ! Entrepôt, local, oui peut-être ! Ce « garage » est compris dans la vente de la maison, cet espace me permettra le temps des travaux, d’entreposer les cartons et peut-être d’y installer mon atelier. C’est cette odeur de poussière âpre, d’humidité prenante, qui me saisi, le salpêtre recouvre les murs, des déchets en tout genre jonchent le sol.- Faites ce que vous voulez de toutes... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 09:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 mai 2008

14. L'ennemigraine (Claire)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine. J'ai pris plein les yeux de cette lumière trop vive ; j'ai pris des odeurs plein le nez, du bruit plein les oreilles. Il va falloir qu'on me raccompagne. Ma vue commence à se brouiller. Les petites poupées devant moi  deviennent floues. Je suis malade. Je sais que je n'aurai pas le temps de rentrer. Mon crâne devient trop petit pour le sang qui y bat. Je sais que c'est une journée de perdue. Une journée à ne pas vivre, une journée volée à ma vie,  une journée volée à mes... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 11:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 mai 2008

13. Jeux entre filles (Cameron)

« Je sors du garage avec une épouvantable migraine ». C’est tout ce qu’il a trouvé à dire. Franchement, vous y croyez, vous ?D’abord, on n’a pas visé la tête une seule fois. C’est vrai, on avait dit pas dans les parties vitales, au cas où ça marcherait pour de vrai. Sauf que ça marche pas, la preuve est faite. Tout ce qu’il a, c’est la migraine. Comme d’habitude.Mais je ne comprends pas, le mode d’emploi était pourtant clair. On a oublié quelque chose ? On s’est trompé dans les ingrédients ?Et puis, arrêtez un peu de me crier dessus,... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 09:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 mai 2008

12. Marabouté (Jay)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine. Hier, je suis entré dans la chambre avec une horrible douleur au bras gauche. Le jour d’avant, c’est en m’allongeant sur le canapé que j’ai cru frôler la mort. C’est curieux ; ces derniers temps je suis pris de douleurs aussi soudaines que violentes, aussi insupportables qu’incompréhensibles. Le plus surprenant, c’est que ces souffrances s’arrêtent aussi net qu’elles sont apparues.Madame, j’ai commencé le traitement. Comme prévu, ce sera progressif. La méthode est éprouvée et... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 17:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 mai 2008

11. Fin de soirée (Doris)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine... Je viens de rentrer ma mobylette, une de ces vieilles Peugeot fox, celles que certains livreurs de pizza ont toujours ; increvables ces engins! Une fois de plus je suis rentrée sur le dos de mon fidèle destrier, un peu éméchée je dois l’avouer et avec cette satanée migraine. Je n’ai pas tellement envie de rentrer chez moi ; je suis bien dans le noir ou devrai-je dire dans le bleu. Il fait bon. C’est une nuit à rêvasser, à imaginer que le monde n’est pas ce qu’il est et que moi je ne... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 15:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 mai 2008

10. Souvenir d'une désillusion (Nhan_hien)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine. Tous ces souvenirs enfouis en moi qui sont remontés à la surface. Tous ces cartons ouverts. Tout ce qui me rappelle l'enfance. Les guirlandes en papier crépon, confectionnées à la maternelle, pour Noël, les objets en argile qui ne ressemblent plus à rien après toutes ces années, les poèmes écrits avec cette application enfantine, les dessins sous verre avec des soleils, des fleurs, des coquillages. Et, au fond du dernier carton, ces trois poupées. Combien de temps avais-je passé à les... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 11:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]