Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

14 janvier 2008

17. Vali (Florence)

J’ai bien fait le tour de la question mais je n’ai toujours pas trouvé de solution. Ça fait des jours que je suis enfermée ici mais je ne sais pas exactement combien. Je m’appelle Vali, j’ai 16 ans et je suis muette. Il y a quelques jours, j’ai rencontré un gars. Il avait 10 ans de plus que moi et je ne le connaissais que de vue mais cela ne m’empêchait pas d’en être amoureuse. Un jour, il me proposa d’aller chez lui. Je savais très bien ce qu’il voulait faire avec moi, ce qui me fit un peu hésiter mais je finis par accepter. ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

14 janvier 2008

16. Départ (Antigone)

  J’ai bien fait le tour de la question, mais rapidement, très rapidement. J’ai tourné trois fois les mots dans ma bouche avant que de les dire ; ils sont sortis tout seuls, sans efforts. « Non, c’est moi qui pars ». Il n’a pas fait un geste. Il est resté prostré dans son fauteuil, encore étourdi sans doute, par l’ampleur de sa propre déclaration matinale : « Je ne t’aime plus, Rosa, je veux partir. Nous perdons notre temps ensemble. » J’ai réfléchi ensuite, longuement,  toute la journée, au bureau,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:43 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
14 janvier 2008

15. Par amour (RV)

J'ai bien fait le tour de /La Question/, tu parles d'un nom à la noixpour une baraque à moitié en ruines, et je me suis peigné deux millefois dans les ronces, les gravats, les os de je n'ose même pas imaginerquoi beurk, j'ai des bosses et des micro plaies partout, en plus il faitune de ces chaleurs, tout ça pour les beaux yeux de cette andouille denana, Tu verras c'est magique, et gnagnagna, et que mes souvenirs y sontenfouis comme des secrets, et que les plus beaux moments de mon enfancereposent là-bas, chieuse d'intellectuelle oui,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
13 janvier 2008

14. Un p'tit tour, deux p'tits tours... (Régine)

J’ai bien fait le tour de la question.. Maman me l’a répété tellement de fois : « Avant de faire quelque chose, fais bien le tour de la question !! Pense au pour et au contre ! Ne décide jamais rien sans réfléchir avant ! ».  Alors j’ai fait le tour de la question.. le problème, c’est que je l’ai fait APRES! Vite.. Mais au point où j’en étais, elle était toute petite la question, il en restait pas grand-chose, et finalement c’était assez facile d’en faire le tour.. facile et rapide. J’aurais pu faire plusieurs  tours..... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:17 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
13 janvier 2008

13. Le maillon éjectable (Boo)

J'ai bien fait le tour de la question. Comme elle était affichée sur une table ronde lumineuse, au centre du plateau, j'ai du un peu marcher. Au premier tour, on n'entendait que le cliquètement de mes béquilles.Au deuxième tour, Bob le présentateur a dit "Je crois que Benoît fait le tour de la question !". Le public a beaucoup ri.Au troisième, mes jambes me faisaient mal. Mes reins aussi.Je n'ai pas fini le quatrième tour. J'ai dit :  "Fleur". "Fleur !" a répété Bob. "Aha, fleur ! Et... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:10 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
13 janvier 2008

12. Au club Med (Arthur Hidden )

     J’ai bien fait le tour de la question, je suis bien coincé. Il faut dire qu’avant, j’avais aussi bien fait à fond le tour du propriétaire, ou plutôt de la propriétaire.    Quelle classe, ces femmes de la cinquantaine ! Comment s’appelle-t-elle déjà ? Marlène ? Quelle expérience ! Quel appétit ! Quelle gourmandise pour mes vingt six ans ! J’en suis tout retourné.    Maintenant elle dort à côté de moi, seulement habillée de cette légère moiteur qui rend son corps si craquant.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:05 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

13 janvier 2008

11. Obstacle (Laperleuse)

    J’ai bien fait le tour de la question… Il n’y a pas d’autre solution, Que de sortir la tête de l’eau. Cette eau trouble où mes sentiments se confondent Ceux la même qui me consument à petit feu. Qui saura éteindre cet incendie interne Qui obstrue ma vision de la vie ? Peut être celui qui l’a allumé. Il l’a nourri abondamment sans le savoir. Il l’éteindra de même, mais plus lentement. Un souffle nouveau m’envahit. Pas assez puissant pour abattre Les murs qui se dressent devant moi. Mais assez pour me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 janvier 2008

10. A vaincre sans péril etc. (Sodebelle)

  J’ai bien fait le tour de la question, une question fermée, fermée à clé, avec chaîne et cadenas, c’est tout à fait toi : enfermée dans ta tête, enfermée dans ton corps, forteresse impénétrable.   J’ai essayé d’entrer, de m’immiscer, de m’infiltrer mais tout était verrouillé, les portes, les volets, les fenêtres … seules les meurtrières étaient ouvertes mais trop étroites pour m’y glisse, et dangereuses aussi ! Une flèche, une coulée d’huile brûlante, une boule de poix enflammée… Tu aurais pu me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
12 janvier 2008

9. Envisager une fin. (Brigetoun)

’ai bien fait le tour de la question, et je ne sais finalement pas. M’as-tu aimée ? Etais je seulement flattée et heureuse d’avoir été vue.C’était joli, c’était gai, et nous tentions avec un entêtement plein de désir de trouver nos points communs, hors nos rencontres charnelles.Ma foi il y en avait, ou nous le pensions un moment. Et nous nous armions de rubans et de limes pour abouter nos différences, avec un peu de jeu dans les jointures, pour que cela soit charmant, mais pas trop, surtout pas trop.Et nous partions ainsi... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 janvier 2008

8.LA SURPRISE (Lorraine)

        J’ai bien fait le tour de la question...et j’ai enfilé mes gantsrouges. Des gants longs, sensuels, en peau douce, qui épousent la main,la rendent câline, attirante, que dis-je, frôleuse.  Assortie auxescarpins. Puis je suis partie...         Il ne m’attend pas. J’aime les surprises. Je prépare la mienne avecdélectation. Ma robe noire m’emprisonne comme un fourreau sous la capequi m’enveloppe. Je ressemble à une espionne, non, à une femme fataledes années 30. J’adore me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:50 - - Commentaires [32] - Permalien [#]