Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

21 mai 2008

Pour lui la vie va commencer (Tonga soa)

Ce matin, pour la première fois depuis longtemps il a mis sa cravate et un joli costume. Ça faisait des années qu’il ne s’habillait plus comme ça. Depuis la présentation de sa thèse, il avait adopté le style jean-tee shirt, bien plus confortable. Mais ce matin, c’était un jour différent, il devait donner l’impression d’être un homme sérieux, raisonnable, il fallait inspirer confiance. La dame allait se demander si elle avait raison d’accepter, s’il était « quelqu’un de bien ». Et puis il y avait l’histoire de Stéphane, qui ne... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 mai 2008

Le Barrisseur public. (Bette)

Ce matin pour la première fois depuis longtemps je me suis défroqué de mon masque d'éléphant. Le soleil tape dru et jette sur le sol l'ombre de ma tête nue. Le ciel s'agrandit à mesure que j'avance : toujours plus vaste. Nul besoin de trompe. La route se déploie et je marche sans entrave vêtu d'une toge brodée de fleurs que m'a offerte la magicienne. Le sourire qu'elle m'a adressé, me tournant le dos, alanguie devant le miroir de sa causeuse, diffuse encore une douce chaleur qui irradie d'un point situé entre mes deux yeux.Non, je... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 mai 2008

La gigue de la vie (Pati)

Ce matin, pour la première fois depuis longtemps, je suis sereine. Finis, les cauchemars et les sueurs nocturnes ! Dieu que ça fait du bien de ne plus se poser les mêmes questions, tout le temps... quel repos d'un coup ! Pour la première fois depuis longtemps, je me sens bien, incroyablement bien. En paix. Je dirais même joyeuse ! C'est vrai après tout, je peux bien m'octroyer ce droit. Je l'ai amplement mérité. J'ai la sensation d'avoir erré une éternité. D'avoir perdu ma route, égaré mon but. J'ai gaspillé une vie à des riens... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 mai 2008

Illusions (Kaliuccia)

Ce matin, pour la première fois depuis longtemps, je n’ai pas réussi à me rappeler de mon rêve. Elles ont tenu leur promesse. D’ordinaire, je tremble encore de son souvenir et alors que j’en suis toute imprégnée, je tends la main vers mon cahier et le retranscris fidèlement d’une main fiévreuse. C’est mon psy qui m’a demandé de le faire. Il dit que ça devrait m’aider à faire la différence entre ma vie et l’illusion que j’en ai. Chaque matin, il arrache la page de mon cahier et la glisse dans mon dossier. Parfois sans même la... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 16:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
19 mai 2008

Mai 68 en 2008 (Charlotte)

"Ce matin, pour la première fois depuis longtemps..." J’ai envoyé tout promener derrière moi : mon passé antérieur d’amoureuse frustrée, mon passé simple de blessures d’enfant, et mon présent composé de cafard et solitude qui, avec les années, devient infernal à gérer. J’ai viré cette ombre pesante, cette ombre de mon ombre  qui campait partout où je posais mes pieds traînants de vieille célibataire grise et voûtée. J’ai tout balancé pardessus moi et j’ai craché sur cette tombe enterrée une bonne fois. Je me suis... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
17 mai 2008

Sale journée (Boucle d'Or)

Ce matin pour la première fois depuis longtemps, je ne voyais plus les couleurs. Tiens donc pensais-je, que se passe-t-il encore ? Péniblement je tâte mon abdomen, euh mon ventre, pas de poils. Mon museau, pas de crocs. Mon diagnostique est formel, cette fois je ne me suis pas métamorphosé en chien. Je me frotte les yeux, la pénible déformation est toujours là. Je sors de la maison sous un intense soleil gris, je m’attarde un peu dans la contemplation de nuages de la même couleur. Je bute dans une bouche à incendie noire, que... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

17 mai 2008

Debout (Eponae)

Ce matin pour la première fois depuis longtemps je me suis mise debout. Cela faisait un mois que j'attendais ce matin. C'était mon objectif absolu depuis que le médecin avait prescrit un mois d'alitement strict, le temps que ma double fracture de la colonne ne se consolide. Un mois allongée, ça fait beaucoup de temps pour réfléchir. La situation me semblait assez irréelle. Heureuse de m'en sortir à si bon compte, je me sentais totalement impuissante, dépendante, fragile. Mes bras et jambes gesticulaient en... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 16:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 mai 2008

Ce matin... (Mifa)

ce matinpour la première fois depuis longtemps,depuis jamais,sous le ciel qui ne pèse plus comme un couvercleelle  ouvre une portetouche du regard cet arbre qui rumine au bout du jardinlève la tête vers les feuilles pleureusesgravier mouillés'étonne de l'unique papillon, deux pétales marbrés, posé surcette tige du lilas d'Espagneque le vent pousse comme une balançoirece matinpour la première fois depuis longtemps,depuis jamais,la terre n'est plus charbon ardentelle pose un, deux pieds dans l'alléele merle dit... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
16 mai 2008

Chapeau bas (Cameron)

Ce matin, pour la première fois depuis longtemps, la pluie ne m’a pas blessée. Ni le tonnerre, si lointain qu’on eut dit la lamentation de quelque dieu oublié des hommes, ni la vague lueur persistante du soleil, au-delà des nuages. Ni mon propre souffle trop court.Ce matin, pour la première fois depuis longtemps, ton ombre m’a saluée d’un coup de chapeau. Je l’avais esquissée de mémoire, ton ombre, reflet du souvenir sur le mur de nos deux vies. Et ce matin, pour la première fois depuis longtemps, elle m’a souri. Et l’espace... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
16 mai 2008

ce matin, le soleil... (Alain d'A)

" Ce matin, pour la première foisdepuis longtempsle soleilavait décidé de ne pas se leveretde s'offrir une petite grasse matinée,tout simplement... Hum ! Que c'est bon... Et puis,personne n'est irremplaçable, non ? Allez,encore un petit café,et je me rendors... "
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]