Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

07 novembre 2007

Tribute to George (Francine)

Tante Babette prit une profonde inspiration :elle devait se tenir à son strict régime ! Etelle le savait, oh que oui, qu'elle ne pourrait échapperà l'idée de tout gober. Il était si doux de penserà ces biscuits, ces nougats et autres macarons ;priant tout haut, elle chercha la force nécessaire pouréviter ce vil et futile péché nommé gourmandisesi commun dans ce monde du trop abondant. Vraiment, cene serait qu'une bien mauvaise idée ! Cettefois, elle saurait résister coûte que coûte à l'alléchanteodeur de madeleines, encore tièdes de... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:16 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

06 novembre 2007

Les madeleines de tantine (Christine)

Tante Babette pris une profonde inspiration avant d’ouvrir le four. Elle en sorti une immense plaque sur laquelle venaient de dorer une cinquantaine de madeleines. Ah, elle savait y faire la tante. Elle ne livrait sa recette à personne et ses madeleines étaient fameuses. Petite, je ne pouvais m’empêcher d’en chiper une au passage au risque de me faire taper sur les doigts. Il lui arrivait aussi de tremper la base des madeleines dans du chocolat tout chaud. C’était un vrai délice. Aujourd’hui je regarde ces plaques posées devant... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 18:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 novembre 2007

Les gâteaux Adélaïde (souliers vernis)

Tante Babette prit une profonde inspiration et me regarda dans les yeux. « Ma chère enfant, me dit-elle,tu ne sais absolument pas de quoi tu parles et je t’engage vivement à ne pas croire tout ce que ton pèrete raconte. » Tante Babette s’affairait dans la cuisine. Elle avait posé devant elle les ingrédientsnécessaires à sa démonstration. « Non ma chérie, continua-t-elle, il ne faut pas accorder une trop grande foi à ce que ton père teraconte. Ce n’est pas vraiment qu’il mente mais il présente comme vrai ce qui sort de son... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
06 novembre 2007

Distraite (Chrysalide)

Tante Babette prit une profonde inspiration. Les biscuits sablés qu'elle s'apprétait à réaliser se devaient d'être succulents, pas comme ce cake de la semaine dernière qui, une fois cuit, avait gardé une consistance liquide car elle avait omis d'incorporer la farine. Non, cette fois, elle ne serait pas distraite, pas question. Les lunettes soigneusement réajustées, elle vérifia la liste des ingrédients. Voyons voir, sucre, oeufs, beurre, farine, ah oui farine... Elle se concentra, s'activa et fit bientôt entrer dans la bouche... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 novembre 2007

Un doux exhutoire (Virgul)

Tante Babette prit une profonde inspiration. Tant de souvenirs lui remplissent la tête et dessinent un sourire hésitant sur ses lèvres. C’est le contraste entre les mille joies passées et la triste fatalité du présent qui font trembler son regard. Une larme avortée lui brouille la vue, dans un mirage trouble où l’acceptation ne parvient pas encore à effacer l’immense chagrin. Cela fait deux jours et deux nuits que Babette mélange œufs, farine, sucre. Pétrit la pâte, remplit les moules, enfourne et entrepose. Une obsession,... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
05 novembre 2007

Le secret (Clau)

Tante Babette prit une profonde inspiration, la main de ma soeur Mado comme dérisoire protection, au dépourvu son aide-soignante qui s'apprêtait à la soigner,  puis elle expira. Mado, trop sensible, hurla et l'aide-soignante chancela. Du salon contigu à la chambre, j'accourus aux cris de Mado. Je pris alors le pouls de tata, constatant son absence, la mesure des dégâts, sur moi de cacher ce que me causait ce trépas, et l'engagement d'organiser des funérailles de reine pour notre tante adorée. La sale bête qui, pendant des... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 16:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

05 novembre 2007

Le gâteau de Tonton (Iconic Popup)

Tante Babette prit une profonde inspiration et enfourna le gâteau de Tonton tout entier dans sa bouche.Elle détestait cette recette mais elle se forçait de temps en temps pour faire plaisir à son homme.Pour surmonter son dégoût, elle pensait à autre chose.Il faut dire que Tonton n'était pas un chef et l'odeur que dégageait son cake était à la hauteur du goût écoeurant qu'il laissait sur le palais.Pour faire passer ça, Tante Babette s'imaginait dans une pâtisserie merveilleuse.Elle fermait les yeux pour mieux voir les... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:21 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
05 novembre 2007

Tata Gâto (Cassymary)

Tante Babette prit une longue inspiration. Juste au moment où  l’horloge sonna 2 fois. C’était le signal. «Allez Jojo, c’est l’heure» Je déverrouillai alors la porte et eu à peine le temps de me précipiter derrière le comptoir. Ma tante, sourire aux lèvres, regardait les visages enjoués de tous les gamins qui entraient. Il faut dire qu’il y avait de quoi être émerveillé par  les trésors accumulés dans ces quelques mètres carrés. Le jeudi, il n’y avait pas classe. Avec elle, je me levais aux aurores, et c’est dans... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:27 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
04 novembre 2007

D'une croquignole à un boudoir (Kloelle)

Tante Babette prit une profonde inspiration, ferma les yeux et soupira d’aise. Voilà une année qu’elle attendait ce moment alors elle allait prendre son temps, remonter doucement les vitrines, laisser les formes et les couleurs lui caresser les prunelles, se gorger du flot bouillonnant des odeurs puis attendre ce moment rare où la salive viendrait titiller le bout de sa langue et l’envie envahir son corps tout entier. Monsieur Raymond avait de nombreuses clientes, des clientes quotidiennes, avenantes, dépensières mais... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 18:26 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
04 novembre 2007

On ne déjoue pas la mathématique (Querelle)

Tante Babette prit une profonde inspiration, devant le stand de madeleine, pensant à ce feu Proust, avec l'envie de ressusciter sa défunte et pathétique vie. Après tout, elle est vieille tante Babette, elle n'a plus que ça : les souvenirs, les remembrances. Ne la blâmons pas. Elle regarde l'étalage, donc, qui se présente comme ceci : [   ] [   ] [   ] [   ] [   ][   ] [   ] [   ] [   ] [   ][   ] [   ] [ ... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:10 - - Commentaires [22] - Permalien [#]