Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

09 juin 2007

Après midi à la maison de pêche (Brigetoun)

Après midi à la maison de pêche Les volets ne laissent passer qu’une torpeur lumineuse. De la plage montent des voix. Je les ai quittés, navrée, je dois rentrer en ville. Ils étaient allongés et ont tendu leur bras et leurs visages pour me dire au revoir. Jacques a dit : « vraiment ? » J’enlève mon maillot et fouille dans le tas pour retrouver ma vêture citadine. La porte s’ouvre dans mon dos. Je me redresse, entre gêne et bonheur. Il s’approche. Un pas surprenant. Je me raidis un peu, interrogeant ce bruit. Il est dans... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:31 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

09 juin 2007

Excuse-moi de te demander pardon!

Je voudrais ici vous faire un petit cours accéléré de grammaire et d'orthographe (gratuitement of course, voyez ma grandeur d'âme, rires) Il s'agit des verbes en ER (1ère conjugaison) - à l'impératif présent 2ème pers le verbe ne prend pas de sex: excuse-moi, laisse-moi, pense ce que tu veux... - à l'indicatif présent 2ème pers, le verbe prend son S que ce soit à la forme affirmative, négative ou interrogative (et c'est là que se trouve la confusion entre les deux formes verbales)ex: tu manges, tu ne manges pas, manges-tu? ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
09 juin 2007

La Rapide –( Anne Bonaventure)

« Vous êtes bien au O6........., veuillez laisser votre message.... » Bon allez j'y vais : « Salut Marco : comme je ne peux te joindre autrement que sur ton portable, et que tu ne lis pas mes mails, je tiens à te dire que dorénavant je ne serai plus là pour toi.Pourquoi, hé ben j'en ai assez que tu me prennes pour une incapable, que tu n'apprécies pas mes efforts, les petits plats que je te prépares quand tu daignes venir me voir....Dimanche dernier tu devais apporter nos photos, et t'es pas venu, tu ne m'as même pas prévenu.J'en... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:39 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 juin 2007

D'oublis en souvenirs (Miss Alfie)

Je me souviens de notre première rencontre entre deux examens dans un coin de la cafétéria de la fac.Je me souviens de notre premier rendez-vous pas encore vraiment galant dans un café du centre ville.Je me souviens de notre premier baiser, quelques mois plus tard, au détour d'une allée dans un parc.Je me souviens de nos premiers moments de sensualité, moi si gauche et toi si timide dans ta chambre d'étudiante.Je me souviens de notre premier week-end complet tous les deux dans l'appartement déserté par les colocataires.Je me souviens... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
08 juin 2007

Jolie poitrine. (Aubade)

Je lui avais apporté le dernier paquet de photos des enfants . Belle-Maman adore les photos ; alors, je demande d’office un double tirage et je lui donne le deuxième jeu. Elle les regarde, lentement, tout à son aise. Elle fait son petit commentaire sur chaque cliché :         -  là, Aline a tes yeux !        -  oh ! comme Marc ressemble à ma fille,        -  ouaw ! le petit sourire coquin de Julie : mignonne à croquer, tout à fait sa mère... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:28 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
08 juin 2007

Lettre d'adieux (Val)

Excuse moi, c’est une erreur de croire que par amour, on peut tout sacrifier. Durant toutes ces années, tu t’es bien amusé. Maudit soit le jour ou j’ai commencé à t’aimer. Je t’ai offert mon corps à chaque instant volé. Tu m’as utilisée pour satisfaire tes besoins les plus primaires. Tu m’as exploitée, faute de m’aimer. Tu m’as longtemps fait espérer. Tu ne m’as jamais offert que des moitiés de nuits étoilées. Ah ça, tu me l’as pourtant juré, de quitter ta femme, les nombreux soirs ou je pleurais. Les mois, les années ont passé.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

08 juin 2007

Télé réalité.(Thierry)

Bien sûr, pas plus de deux mille caractères, c'est difficile.Aller à l'essentiel, sans fioriture.Lui dire que je l'aime, que l'odeur de sa peau m'envoûte, que le dessin de sa poitrine m'affole.Que de tous les yeux, les siens sont les plus bleus Pas plus de deux mille caractères, et une seule fois pour les dire.Une seule fois pour la revoir enfin, elle que j'ai tant contemplée, tant adorée.Et devoir les dire dans cette émission débile, sous tous ces regards de salons lointains, sous l'œil de cet huissier dénaturé,qui les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 juin 2007

Conjugaison (Plasoc)

Homme béni des dieux,  femme pleine de grâcevos corps en s’épousant forment l’arche d’alliance,vos doigts entremêlés engendrent la confiance,vos peaux superposées annihilent les races.Dieu ! Que la terre est belle, quand la terre s’embrasse !On y ressent l’amour, la paix, la bienveillance !Que le temps passe long et avec insouciance,quand les humains, de leurs rancœurs, se débarrassent !Le Sud d’avec le Nord ne peut se dissocier,le blanc ôté du noir ne saurait s’apprécier,nos enfants sont déjà de toutes les couleurs…Celui qui... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
06 juin 2007

consigne 48

Et si on changeait carrément de registre pour cette nouvelle consigne? Allez, on y va... photo de Nicola Ranaldi Une phrase obligatoire se retrouvera soit comme incipit, soit comme dernière phrase, à vous de choisir: "Excuse-moi, c'est une erreur..." Rappel important Aucun texte de plus de 2000 signes ne sera accepté...c'est la loi, la règle, le commandement de ce blog...;-) C'est magnifique que vous soyez ainsi emportés par votre imagination, je ne peux que m'en réjouir...mais vous ne me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
06 juin 2007

Le samedi : c’est pire.(Charlotte)

Le samedi c’est plus tranquille : il y a moins de monde… On dit ça, mais moi, je suis pas d’accord, le samedi c’est pire. C’est peut-être plus tranquille pour l’homme. C’est vrai quoi : il reste  est au lit toute la journée  à cuver ce qu’il a bu la veille  avec ses potes. Mais les enfants, ils sont pas à l’école et les enfants des autres, eux aussi, sont en congé… Ca fait du monde à surveiller. Le quartier n’est pas sûr et pour les bêtises… c’est pas les idées qui manquent ici.Et moi, je fais quoi ? En bien, je... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 18:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]