Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

04 décembre 2007

17. Très non chère Mathilde (pensée futile)

Si vous saviez Comme j'ai envie de vous étriper J'aimerais vous le dire J'ai tant envie de vous anéantir Vous vous avez de la chance Vous vous l'êtes approprié avec aisance il est si joli il a été l'homme de ma vie Vous l'avez pris sans dire merci Je n'embrasse pas votre visage empoisonné En espèrant ne jamais vous revoir Signé votre ennemie à jamais
Posté par pivoineblanche7 à 17:33 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

22 novembre 2007

28_Une petite faute de goût (Pensée futile)

Je n'ai pas mis les bonnes chaussures ce matinC'est comme si on privait un peintre de ses deux mainsC'est d'un pas presséQu'elle quitte l'alléeElle est stresséeSon regard fixé sur ses piedsSon allure s'allongeIl ne faut plus qu'elle y songeSi jamaisElle parvenaitA sortir de son espritCes chaussures pour qui elle a tant de méprisTelle nue dans la villeTout d'un coup elle pileAu-dessus des travauxQui vont jusqu'au caniveau.Elle se décideElle retourne dans sa maison videCe matin elle sera en retardC'est un vrai cauchemar.
Posté par _Sammy_ à 14:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 octobre 2007

3. Petite souris (Pensée-futile)

Mauvaise surprise...le quai du métro est noir de monde.Mais qu'est-ce qu'il en a à faire lui de tout ce monde?C'est une bonne chose pour cette petite souris,car il se doit d'être à l'abri. De ses petits yeux ronds,il aperçoit la lumière.Et d'un bond,vagabond,il grimpe à la gouttière.A cause d'un petit rebond,il se r'trouve par-terre. Agacé,il se laisse bercer.Et d'un bondfuribond,il quitte la station.Après tout, ces fenêtresne nuiront pas à son bien-être...
Posté par Coumarine à 17:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
11 octobre 2007

J'ouvris un oeil... (Pensée futile)

Mais.... où suis-je? Autour de moi tout était blanc ; quelqu'un était penché au-dessus de moi et me souriait, mais qui est-ce? qui suis-je? Je ne me souvenais de rien. Qui étais-je ?? Trop de questions... Le monde se mit à  tourner autour de moi, je recommençai à  sombrer dans un semi coma mais une voix douce et calme me ramena à  la conscience. Cette voix, je ne la reconnaissais pas. - Alors tu t'es remis de tes émotions, mon ange ? Déjà  c'était une femme, qui me fit un sourire, je le lui rendis sans... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
22 septembre 2007

Bris de verre (Pensée futile)

Je lui ai dit de se taire.Mais elle continue de râler perpétuellement, elle se sent trop legère. Sa jumelle - l'autre bouteille qui lui était semblable - elle, elle ne dit pas un mot, ne fait pas un bruit et se porte plutôt bien. Je sens que la jeune effrontée ne va pas faire deux secondes dans les mains de cet ivrogne, il la prendra, boira cul sec et sous le poids de la colère la claquera contre le mur et ça sera fini pour cette jeune fiole sortie de l'usine. Je dis ça mais... j'ai de l'experience, j'en ai vu des effrontées... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
16 septembre 2007

A l'heure du crime (Pensée-futile)

Ceci est le texte d'une petite nouvelle qui n'a que 12 ans...La valeur n'attend pas le nombre  des années...Bienvenue à toi...c'est chouette que tu sois venue sur PP, c'est chouette d'avoir envie d'écrireC'est comme ça que naissent les vocations, les talents... L'horloge indique 22H30 mais elle est en avance... ...: " allo? un meurtre, un meurtre vous-dis je venez vite - que dîtes vous?...un meurtre?...d'accord j'arrive tout de suite je montai dans ma voiture de patrouille et fonçai jusqu'au lieu du crime... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:06 - - Commentaires [18] - Permalien [#]