Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

20 décembre 2006

Dialogue de sourds... (Pierre de Lune)

- Je crois bien que j'ai attrapé un coup de soleil...Il me regarde, interloqué.  Vrai qu'en cette saison hivernale, comme je ne pratique jamais le banc solaire, ça semble incongru.- Arrête le whisky au déjeuner ma fille, ça te vaut rien!  Suis peut-être plus jeune jeune, mais faudrait pas me prendre pour un idiot non plus!- Mais tu n'as pas compris..  Inutile de m'examiner des yeux comme un médecin à la recherche d'une maladie rare.  Aucune rougeur, rien sur ma personne ne permet de le voir ce coup-là!  Je me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 11:28 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

26 novembre 2006

Mère Grand... (¨Pierre de Lune)

J'entre dans cette maison qui m'a vue tant de fois repartir le dos voûté, les épaules écrasées de tout le poids de ma jeune vie.Comme toujours, un silence pesant accueille mes pas.  Rien à voir avec la quiétude ou simplement le repos du temps.  Non, ici, le silence a un corps, une vie.  Il palpite, coeur en sursis.Les pièces en enfilade.  La tapisserie, jaunie, s'effiloche aux encoignures et tombe, pensées oubliées.  J'avance.  Le salon.  Le séjour.  La cuisine.  Et l'ultime porte qui me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
18 septembre 2006

Un soir... (Pierre de Lune)

Son regard croise le mien... Deux braises incandescentes qui me fixent avecintensité... Je l'observe, troublée. Magnétisée par ce double rayon vert qui me foudroie. Son corps fin est pourtant musclé; la souplesse de chacun de ses mouvementexsude une force bestiale .... Sans me quitter des yeux, il se déplace lentement dans la pièce assombriepar un crépuscule brumeux,  jusqu'à ce qu'il s'étende avec volupté sur lescoussins moelleux offerts à sa nature suave. Il me défie; toute son attitude est un appel à la... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 juillet 2006

Sans retour... (pierre de lune)

Après quelques minutes de marche, il franchit la grille de ce domaine dontle parc, abandonné, offre une perspective sauvage et désolée sur la grandeallée bordée de frênes qui menait, autrefois majestueusement, à l'imposantebâtisse dont il ne reste que quelques vestiges envahis par les ronces; c'estlà qu'ont coulé les jours heureux de l'enfance et de sa jeune vie d'homme,douce époque depuis longtemps révolue mais dont le regret l'a sans cessepoursuivi ces dernières années, telle une vieille ritournelle qui trotte entête. Il retrouve... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 23:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 juillet 2006

La route à suivre (Pierre de Lune)

L'unique ascenseur de l'immeuble est en panne.Je le découvre en déboulant dans le hall de cet immeuble où il vit. Et où, tant de fois, j'ai déposé les arabesques de notre lien. Bien des jours ont coulé depuis notre dernière rencontre. Et pourtant ce sentiment, si vivace, qu'il m'attend. Qu'un geste, qu'un mot, suffirait.Hésitation. Peur de faire ce premier pas et me dévoiler ainsi dans toute ma fragilité. Peur d'une porte close, d'un moment dans le néant. Absence et douleur. Et, à la fois, cette envie de le rejoindre… Ce matin,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]