Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

24 octobre 2007

28. Monautomnie (Plum')

    Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde ! Que se passe-t-il de spécial, aujourd'hui ? Aucune grève ni manifestation n'a été annoncée. Je me sens bizarre, je les ressens étranges, je nous pressens incohérents. Pourquoi ?   Elle est là, face à moi, avançant d'un pas monorythmé. Elle s'approche, la foule des actifs impassibles, des otages de la réussite sociale, des victimes non con sentantes du système. Elle fond sur moi, emmitouflée dans son anonymat, enveloppée dans ses obligations... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:50 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

13 octobre 2007

Histoire d'eau... (Plum')

Lorsqu’elle l’a rencontré, elle était encore un peu mariée. Un peu parce que le jugement de divorce allait être prononcé le seize du mois suivant. C’était au Musée des Arts et de la Marine. Elle avait toujours été attirée par l’eau, les bateaux, les récits de pirates, les trésors enfouis au fin fond des océans. La vie ne lui avait pas permise d’habiter en bord de mer alors, avec son mari, ils avaient acheté un appartement à Paris en bord de Seine. Mais malgré cette folie de plusieurs millions, elle n’avait pas réussi à être heureuse.... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
26 septembre 2007

Labo... rasoir ! (Plum')

Je lui ai dit de se taire et d’écouter. Ne pas parler, respirer le plus silencieusement possible, regarder et écouter. La flamme bleue dansait sous l’alambic qui contenait du jus de bons souvenirs et des extraits d’instants heureux disposés sur un plateau. La chaleur entraînait la formation de vapeur qui traversait les instants heureux et emportait avec elle les molécules extatiques. Cette vapeur s’engagea alors dans le haut du récipient puis dans le col. La vapeur chargée d’arôme de joie et de rires se condensa alors en... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 septembre 2007

Vol de nuit (Plum')

L’horloge indique vingt-deux heures trente mais elle est en avance de cinq heures. Dehors, il fait gris, triste. Dehors, c’est l’automne depuis l’automne dernier. Elle est là, face à ma fenêtre, immense, rose, semblant me narguer. L’effraie m’effraie, depuis toujours.   Le carillon se manifeste. Juste un coup pour marquer le quart d’avant vingt-trois heures. J’ai réservé mon billet. Un billet Prem’s. Comme première classe. Tant qu’à faire, je veux que mon ultime voyage soit à la hauteur de toutes mes dernières... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
24 juillet 2007

Chienne de vie... (Plum')

La surprise est de taille, je dois bien l’avouer. Il est venu me chercher tout à l’heure, il est venu me sortir de cette clinique sordide dans laquelle je me morfonds depuis trois jours. Tout a commencé jeudi dernier, vers seize heures dix je crois.Nous étions allongés sur le canapé, tranquillement, à regarder la télé. On adore cela ! C’est étroit, mais j’aime bien, on est un peu serré et je reste là à savourer mon plaisir, ma tête sur sa poitrine. A un moment, il s’est levé pour aller se chercher une bière. J’ai voulu le suivre, en... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:09 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
01 mai 2007

Auto... psy (Plum')

Ma voiture n’a pas démarré ce matin. Quelle galère ! Six ans d’économies pour m’offrir cette superbe berline allemande. Lorsque je l’ai achetée, elle était là, rutilante, n’attendant que moi. Je me suis même demandé si elle ne m’avait pas fait un clin de phare quand je suis entré. Le vendeur me l’a dit : « - Elle est faite pour vous. Une voiture ne se choisit pas. C’est elle qui vous adopte. Les voitures ne servent pas qu’à vous amener d’un point à un autre. Elles ont une âme, vous ressentent, s’attachent à vous. Et elles le... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

18 avril 2007

Vire... tu oses ! (Plum')

Et maintenant, ça suffit ! Huit ans qu’il joue du Sinatra, Platters, Armstron, engoncé dans un smoking impeccable, une rose rouge à la boutonnière. Huit ans qu’il observe ces femmes trop fardées, aux mouvements maniérés, aux rires de gorge et aux regards un brin provocants. Huit ans qu’il assiste au manège de tous ces types dont la gestuelle indique ce pour quoi ils sont venus. Un milieu de noctambules aux désirs ardents et inavouables mais tamisés par la moquette épaisse et l’éclairage adouci. Un lieu de rencontres passagères propice... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
05 avril 2007

Portrait en pied (Plum')

J’ai presque une heure d’avance… Mais ça, c’est tout moi ! Normale, je suis Charentaise et comme on dit chez nous : « Si savate trop vite, ça tatane forcément alors inutile de venir après-ski ! ».J’ai toujours été à côté de mes pompes ! Impossible pour moi d’être à l’heure. Soit j’arrive tellement en avance que je traine mes baskets jusqu’à en user mes semelles, soit je suis si en retard que même les bottes de sept lieues ne me seront d’aucune aide. Alors cela me vaut des désagréments. Mon employeur, par exemple, finit par avoir à mon... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
23 mars 2007

Mythe au logis (Plum')

- Il faut que je vous dise…- J’ai menti ! coupais-je- Mais pourquoi ? Pourquoi avoir fait cela ?- J’avais besoin que l’on m’aime, j’avais besoin d’exister pour quelqu’un, j’avais besoin de me sentir femme…- Mais c’est horrible ! Ne vous rendez-vous pas compte du mal que peuvent faire les mots ? Avez-vous seulement conscience de leur pouvoir ?- Je suis désolée. Vraiment désolée. Je vous ai dit que je vous aimais parce que je pensais que vous…- Il suffit maintenant ! Cessez immédiatement vos mines faussement affligées. Vous êtes le... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:13 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
05 mars 2007

Propriété privée (Plum')

Ca fait huit jours exactement que j’ai découvert son secret. Depuis, je dors au fond du placard. J’ai faim. Je devrais peut-être bien y retourner dans cette maison. Mais j’ai peur de les revoir, d’être obligée de les affronter à nouveau. Je ne m’en sens pas le courage et le fait de n’avoir rien mangé depuis deux jours entiers ne m’aide pas. J’ai fini les dernières boites de thon. Je les entends. Les murs pleurent encore et toujours. Je les perçois si distinctement que la nuit cela m’empêche de dormir. Ils me font peur. Et... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]