Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

17 novembre 2007

07_Le pensographe amateur (Pluto)

"Je n'ai pas pris les bonnes chaussures ce matin..." : il a eu une intuition.Le pensographe amateur regarde pensivement sur son ordi la photo et les pensées associées qui s'affichent à la droite de l'écran : "Clés. Chien. Où ? Chaussures. Rire."Trop flou. Netteté à régler.Il se focalise sur la silhouette au premier plan et zoome deux fois. Le texte de la colonne de droite se modifie : "Où ? Chien. Chausures. Matin..."Nouveau zoom. Agrandissement, six : "9h 30 ! Je n'aurai pas le temps de mettre les... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

07 novembre 2007

Le festin de... (Pluto)

Tante Babette prit une profonde inspiration ...Elle s'était mise en méditation et se concentrait longuement. Elle avait failli échouer.Mais quelle mouche l'avait piquée pour oser enfreindre les consignes de sécurité instaurées par le Groupe ? A un moment, sur une impulsion subite, elle avait quitté la voie tranquille pour emprunter le chemin inconnu sur sa gauche.Bien sûr, elle avait alors redoublé de prudence, évitant les insecticides, les ondes électromagnétiques ambiantes, le sucre tentateur ...Pas folle la guèpe !Sa plus grande... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 10:18 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
19 octobre 2007

5. Parfum spiritueux (Pluto)

Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde !Ils auraient du s'y prendre plus tôt, mais c'est comme ça ...C'est le jour d'ouverture au public du musée officiel du vingtième siècle, Vingtopolis : il a enfin pris ses quartiers dans la dernière station de métro, réaménagée à cette occasion.Ils sont là surtout pour ce tableau mystérieux dont les médias ont tant parlé : un kaléidoscope de mystérieuses fenêtres donnant accès sur un monde étrange.Plus d'une cinquantaine de personnes agglutinées.Jouant des coudes, ils arrivent... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 octobre 2007

Plus dure sera la chute (Pluto)

Temps d'automne, il pleut, il vente.Elle peste : " - Encore en retard ! ".Elle s'assied et reprend son roman qu'elle a emporté. Il est en vue de l'escalier et aperçoit la belle en contrebas : " - Ho ! Ca y est ! Je les ai ... "Mais le vent disperse ses mots.Il se met alors à courir." - Merde ... "Il vient de se prendre le pied sur son lacet et trèbuche.En une fraction de seconde, il essaie de rattraper l'irréparable : sa main gauche saisit la rambarde qui lui glisse des mains et, déséquilibré, c'est la... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
28 juin 2007

Plus dure sur la chute ! (Pluto)

" Vous, je vous ai à l'oeil." Vous faîtes les malins parce que vous êtes nombreux, mais individuellement, vous ne valez pas grand chose. Oh, vous pouvez faire semblant de ne pas me voir, mais je vous surveille, mine de rien : toujours bon pied, bon oeil. Et si vous croyez m'impressionner par le nombre ou la jeunesse, ça ne peut pas marcher, tous autant que vous êtes. Des pipis de chat, des moins que rien. C'est ça, c'est ça ... Continuez à papoter entre vous, faîtes comme si je n'étais pas là, mais rira bien... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 juin 2007

Pouce ! (Pluto)

" - Excuse moi, c'est une erreur ... Pourquoi as-tu répondu à mon étreinte ? ", le pouce s'est trouvé un peu gauche face à la proposition ... (Main gauche)Pouce blanc : " - Mon ongle frôle l'extrémité de ton pouce, Flexor Policis Longus ... "Index blanc : " - Non, je te masquerai ce petit grain de beauté, prémice à ma sensibilité retrouvée ..."Index noir : " - Laisse ma douceur recouvrir ton doigt, permets l'incursion délicate sur ta poitrine ..."Majeur blanc : " - Observe comme je me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

25 mai 2007

Drame familial aux Mureaux (Pluto)

"Maman ne devait pas rentrer, mais la boîte où elle faisait les ménages était en grève. Lui, comme d'habitude, était saoul. Mon petit frère et ma petite soeur dormaient au fond de la caravane, j'étais partie chercher le pain. En arrivant, j'ai vu deux ombres. Se projeter sur le mur en zinc. Je ne les ai pas reconnues de suite : c'était papa et maman. Ils se battaient, elle l'avait agrippé au col de son paletot. Lui, il avait une bouteille à la main, qu'il avait cassée pour s'en servir comme une arme. J'avais peur, j'ai voulu les... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:35 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
13 mai 2007

Seule l'écriture me sauvera de la gueule de bois (Pluto)

Un soir de biture ... J'avais une nouvelle fois refait le monde. Ca date ! Et cela ne s'est pas vraiment arrangé. Mes pensées étaient prises par un roman fantastique. L'histoire d'un affreux garnement, style "le bon petit diable", mais en plus déluré encore. " - Tiens, je me vois bien dans l'histoire. Tu reprendras bien un peu d'absinthe." Seul au café, j'avais trinqué à mon image dans le miroir. Des dettes de jeu à éponger, ma plume journalistique allait y remédier. Mon imagination était partie : " - ... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 avril 2007

Ca ... Caco ... Cacophonie (Pluto)

Albert : " - Ma voiture n'a pas démarré ce matin, faut pas que je rate mon RER ce soir pour Versailles ..."Boris : " - Mon Munster ? ... Je l'ai pourtant bien enveloppé ... "Charly : " - Sacré Quentin, toujours à jouer la vedette ! S'il savait que je sors avec Solange ..."Dimitri : " - Chers camarades spectres, nous sommes tous réunis pour fonder ...(1) " Enki : " - Mmmm ... Merde, j'ai pas pu m'empêcher ... C'est sûrement les flageolets ... "Francisco : " ' ... le S.UD.R ou... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
17 avril 2007

Son dernier combat (Pluto)

" Et maintenant, ça suffit ... " Un grand soupir de soulagement, la semaine se termine. Et le piano mécanique de continuer sa partition. Plus que quelques minutes, heureusement. Toujours est-il qu'il trône, impérial, face à l'église. Un son strident, une torture insoutenable, comparable à la craie crissant sans fin sur le tableau noir. Les deux bancs de la place sont désertés : plus de « vieux de la vieille », et c'est triste. Même l'office du Dimanche a été perturbé. L'organiste a eu beau pousser le son à fond, les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]