Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

16 juin 2007

Pluies (Selva)

« Excuse-moi, c’est une erreur ».J’ai couru dans la rue derrière lui. Il me rend mon parapluie, me suit aumagasin pour récupérer l’autre et là je vois que les deux parapluies ne seressemblent pas. Il  bredouille quelque chose. J’hésite entre suspicion etrire.Cheveux trempés, vêtements trempés, je  regarde ce grand gars planté en facede moi, qui me tutoie sans me connaître et me sourit. Voilà, c’est comme ça que ça commence. Une invention, peut-être. Mais jem’en fous parce qu’au moment où mes yeux plongent dans les siens,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

05 juin 2007

Clichés (Selva)

Le samedi c’est plus tranquille. Il y a moins de monde. Je retourne au camp avec mon appareil photo . Elle est là avec les deux plus petits. Elle traverse le terrain et je ne vois qu’elle comme un soleil. L’éclair du flash. Elle lève les yeux et le soleil vire à l’orage. Pas de sourire sur son beau visage usé de fatigue. Le soleil a hâlé sa peau. Elle me fixe avec dureté sous les longues mèches de sa frange. Je ne bouge pas mais je jette des regards obliques pour voir si ses frères ou le reste de la famille sont dans les parages. Mais... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 17:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 mai 2007

Mai (Selva)

Ma voiture n'a pas démarré ce matin. Ca m'a à peine étonnée. Quand ça ne va pas, ça ne va pas. Je suis partie à pied jusqu'à l'arrêt de bus en réfléchissant au moyen d'économiser petit à petit  pour pouvoir la faire réparer. Un euro par ci un euro par là, avec un peu de chance, dans un an ou deux j'y arriverais, surtout si je travaillais une heure de plus par jour. Après tout, quitter l'usine à vingt deux ou vingt trois  heures, quelle différence. Le plus dur, finalement, c'était de se lever à six heures ensuite. Mais on... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
20 avril 2007

Nuit calme. (Selva)

-Et maintenant, ça suffit. Je rentre dormir. Tout est prêt.-J’aurais voulu..-Quoi ?-Rester encore un peu.-Je suis fatiguée.- Dans ce silence.- Je sais…- La lune. Tu aimais la lune autrefois.-Je l’aime encore.-C’est moi que tu n’aimes plus.-Mais si. Envie de dormir, c’est tout. Demain est un jour important.- Pas tant que ça.-Mais la cathédrale, quand même. Les invités. Les fleurs.-Pour les corbeilles, au fait ?-Tout est prévu.-Le citron, pour la voix des choristes ?- J’y ai pensé.-Moi aussi je chanterai. Pour toi.- Et moi pour... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
02 avril 2007

Be yourself (Selva)

J’ai presque une heure d’avance alors je peux regarder la mer. Tu ne devineras jamais d’où je viens. Le train  charriait des algues et des pendules. On aurait dit un vieux film tchèque des années soixante. Moi, au milieu, là, avec mes chapelets de chaussures semblables, une invitation à la danse. Vous dansez, monsieur ? Les  chaussures marquent la mesure, marquent le temps, disent la mort. Moi pieds nus au milieu comme lui. Une insolence, un bonheur. Trouver chaussure à son pied, tu disais. L’odeur de ta peau après l’amour.... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 février 2007

Sans titre (Selva)

Je suis resté environ une heure dans la salle de bains, le temps de sortir tous les médocs et les lames de rasoir et de les contempler, alignés là, comme des soldats dérisoires. Après, j’ai pleuré un peu et puis, j’ai tout mis à la poubelle et j’ai attendu. J’entendais les pia pia pia de mes parents et  de leurs invités à travers les cloisons qui sont pas bien épaisses. « Et votre fils, alors, toujours pas bachelier ? »  Leur fils à eux traîne sa dégaine de bourge dans les soit-disant grandes écoles, humiliations et... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
29 janvier 2007

Chansonnette (Selva)

J'ai volé mon âme à un clownJ'avais mal dormi , et lui,Il était le premier à passer d'vant mon litJ'ai volé  mon âme à un garsQui lançait en l'air des étoilesJ'y ai dit, c'est mon âme, mon âme à moiQui t'l'a donnée ? Où tu l'as eue ? T'en a fait quoi ?Il a ri d'un grand rire qu'a remis l'monde à l'endroit J'ai volé mon âme à un clownElle était grande et douceComme un vieux pull longtemps portéComme une écharpe tendreOn a navigué sur mon litEt sur des océans de littératureOn a tangué les mots, on a chanté les nuitsOn a fait du... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]