Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

12 janvier 2008

10. A vaincre sans péril etc. (Sodebelle)

  J’ai bien fait le tour de la question, une question fermée, fermée à clé, avec chaîne et cadenas, c’est tout à fait toi : enfermée dans ta tête, enfermée dans ton corps, forteresse impénétrable.   J’ai essayé d’entrer, de m’immiscer, de m’infiltrer mais tout était verrouillé, les portes, les volets, les fenêtres … seules les meurtrières étaient ouvertes mais trop étroites pour m’y glisse, et dangereuses aussi ! Une flèche, une coulée d’huile brûlante, une boule de poix enflammée… Tu aurais pu me... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

30 novembre 2007

1. La proposition malhonnête (Sodebelle)

Ma chère Maman, Je l'avais demandé ce bébé ?NON.Ce n’était pas programmé, je sais.« Accident », voilà son nom. Bien joli ce prénom-là, vraiment !Il est laid et maigre, il geint sans arrêt et sent la peste: j’en ai déjà complètement marre et mal à la tête.Si on le donnait à des gens ?Si on le mettait dans la boîte à bébés, comme l’histoire à la télé ? Par contre, je garderais bien le satellite inter planétaire apporté par cet enfant non désiré. Impossible de le rendre : je l’ai déjà déballé et égaré des minis pièces… désolé… pas... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 22:29 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
13 novembre 2007

Le plaisir d’offrir (Sodebelle)

      Tante Babette prit une profonde inspiration, la suspendit et expira longuement par le nez en poussant la porte du salon de thé le plus rétro de la capitale.   Elle est mignonne, Tante Babette, elle croit bien faire, en fait elle fait ce qu’elle peut (à l’impossible nul n’est tenu) elle n’a aucune idée mais ce n’est pas de sa faute : elle n’a pas d’enfant, la pauvre (ni de mari mais ce n’est pas une raison).   Chaque année, pour mon anniversaire (elle est ma... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:23 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 octobre 2007

42. Arrêt « Babel » (Sodebelle)

 Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde. Elle ne veut pas être vue, pas reconnue, pas ce matin. Elle met ses lunettes de soleil et s’enveloppe dans la longue cape qui dissimule sa mini robe noire. Elle est entraînée par la foule, ses hauts talons lui écorchent les pieds, elle les enlève et le regrette aussitôt. Impuissante, elle pleure derrière ses lunettes-masque et son mascara coule en larmes sales sur ses joues blanches.   Blanche comme la nuit qu’elle vient de passer.   ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 15:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
14 octobre 2007

Perdant sur toute la ligne. (Sodebelle)

Il voulait lui remettre solennellement les clés de la maison, en bas de l’escalier de pierres mais les marches fêlées le firent trébucher et elle le reçu dans ses bras en éclatant de rire, ce qui n’allait pas du tout avec l’ambiance de la scène qui se devait être très solennelle. Après tout, il avait perdu le procès et elle avait tout gagné (ou presque) : la maison de famille, tout son contenu (ou presque), la garde des enfants et des chiens (il gardait les chats et les chevaux) et la moitié de la fortune colossale qu’il avait... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
24 septembre 2007

Aïe ! (Sale) Coup. (Sodebelle)

Je lui ai dit de se taire   Sept, trop long.   Je lui ai dis : « Tais-toi. »   C’est mieux mais encore une de trop.   J’ai dit : « Ferme ta gueule ! »   Ah, nous y voilà, le compte est bon mais suis-je resté fidèle au sens ? Nous verrons ça à la relecture, quand j’aurai une vue d’ensemble. Pause : un doigt de saké pour fêter ça ! Le plus dur c’est de s’y mettre mais ça y est, je le sens bien celui-ci.   Deuxième vers : littéralement, ça donnerait quelque chose comme :... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

18 septembre 2007

Clin d’œil-de-bœuf (Sodebelle)

L’horloge indique vingt-deux heures trente, mais elle est en avance… de cinq minutes. Je voudrais bien partir d’ici, en finir, j’ai besoin d’air. Je te regarde, gisant devant moi, emmuré dans ton silence, emprisonné dans ta non-vie.   Tu ne me parles plus. Tu ne me regardes plus. Je n’existe plus. Tes yeux sont clos. Tu dors, depuis six mois.   Tous les matins, tu me disais ton amour, Tous le soirs, tu me le répétais. Je t’avais dit que je n’étais pas sure de t’aimer assez. Tu... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:11 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
27 juin 2007

Y a pas photo. (Sodebelle)

Qui a bu boira…de la mort au rat. Rira bien qui rira le dernierce sont les moins drôles qui partent les premiers. Premier amour dure toujours :moche pour les suivants. Rien ne sert de courir, il faut jaillir à point :qui trop embrasse rate sa correspondance. A force de se raconter des histoires à dormir debout,on se casse le nez ou la pipe. A quelque chose malheur est bon :je vous ai apporté des bonbons. Chien qui aboie ne mord paset la caravane pisse. N’y allez pas par quatre chemins si vous n’avez pas le sens de... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
18 juin 2007

La Sainte Nitouche (Sodebelle)

« Excuse-moi, c’est une erreur ou tu l’as fait exprès ? Parce que là, c’est pas du tout ce que je voulais, mais alors là, pas du tout, tu m’entends ? Oui, oui, cause toujours ma poupée. Pour commencer, je n’ai pas demandé du noir et blanc. Ca ne donne rien un Noir en noir et une Blanche en blanc ! Ca fait gris. Gris foncé et gris clair : ça fait hiver, ça fait triste, ça fait froid dans le dos … Je veux des gens de couleur, de toutes les couleurs : des jaunes, des rouges, des roses, des violets, des bleus, des... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
27 mai 2007

Pauvre fille ! (Sodebelle)

« Le samedi, c’est plus tranquille. Il y a moins de monde. On sera plus à notre aise, bien entre nous. On va lui faire une grosse fête à la p’tite, c’est son anniversaire, elle va avoir trois ans dimanche mais c’est mieux samedi : c’est plus tranquille sans les hommes.J’ai invité tout le monde : la famille, les voisins, plein de gens, je sais pas combien on sera mais c’est pas grave : ils apportent tous quelque chose, ils ont dit. Pour une fois qu’on fait la fête, faut pas faire les choses à moitié, hein !Vendredi j’irai chez Lidl, ma... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]