Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

26 février 2008

22. Lâcheté ordinaire (souliers vernis)

Il n'en a parlé à personne. Pas encore. C'est trop tôt. Il attend le bon moment. C'est vrai aussi qu'il a peur. Ce n'est pas si facile. Comment le leur annoncer. Et puis, Elise n'a encore que quinze ans.Sa femme. Sa mère. Ses filles. Il les voit déjà, les yeux pleins de larmes, le visage amer. Il entend déjà les reproches proférés d'une voix suraigüe, les récriminations prononcées, les sanglots insupportables.Pourquoi est-ce si compliqué. Si au moins Gabrielle avait un amant. Ca lui ôterait une épine du pied. La tâche serait plus... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 février 2008

27. La clef dans le cahier rouge (Souliers vernis)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac.   Il y a toute ma vie dans mon sac. C'est quelquechose de l’ordre de sa coquille pour un escargot. Je ne me déplace jamais sans. Il est plein de mon essentiel. Je suis là, avec mon cahier. Je le serre, je le caresse. Je touche le grain de cette couverture rouge qui m’est si familier. Le toucher de ce grain me rassure. La vue de ce rouge m’assure de ma présence au monde. Je suis là, avec mon cahier, devant la grille de cette maison qui m’est un jour devenue... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 novembre 2007

21_Cheminement en talons hauts (Souliers Vernis)

Je n’ai pas mis les bonnes chaussures ce matin. Je fais tout de travers ces jours-ci. Je suis à peine dans mon corps. Je flotte. Alors évidemment, pour me vêtir, ça devient compliqué. C’est compliqué pour tout d’ailleurs. Hier soir, j’ai encore pris le métro dans le mauvais sens. Le temps que je m’en aperçoive, il s’était écoulé une demi-heure.Ce week-end au bord de la mer, c’est son idée. Il veut qu’on «se retrouve». Moi, je ne sais pas ce que je veux. Mais, je l’ai suivi, malgré tout. L’air marin ne peut pas me faire de mal. C’est... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
06 novembre 2007

Les gâteaux Adélaïde (souliers vernis)

Tante Babette prit une profonde inspiration et me regarda dans les yeux. « Ma chère enfant, me dit-elle,tu ne sais absolument pas de quoi tu parles et je t’engage vivement à ne pas croire tout ce que ton pèrete raconte. » Tante Babette s’affairait dans la cuisine. Elle avait posé devant elle les ingrédientsnécessaires à sa démonstration. « Non ma chérie, continua-t-elle, il ne faut pas accorder une trop grande foi à ce que ton père teraconte. Ce n’est pas vraiment qu’il mente mais il présente comme vrai ce qui sort de son... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 octobre 2007

Mathilde sur les quais. (Souliers Vernis)

Ils se promenaient sur les quais. Mathilde se laissait embrasser par la lumière, dorée en cette soirée d'automne. Son fils Jules marchait à ses côtés. En silence. C'était un endroit cher à Mathilde. Elle y venait souvent, depuis l'enfance. Un sourire venait sur ses lèvres à mesure qu'elle laissait remonter les souvenirs. Cinq ans, son père, les jeux de ballon. Dix ans, un vélo rouge, des dérapages et les genoux écorchés. Vingt ans, les soirées au bord de l'eau avec ses amis, pour la plupart perdus de vue aujourd'hui. Trente ans,... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
16 avril 2007

Le destin de Benjamin (souliers vernis)

« Et maintenant, ça suffit ! » hurle benjamin, « Je ne veux plus être mêlé à vos histoires ».Benjamin, s’en va, referme la porte derrière lui et laisse ses interlocuteurs pantois de stupéfaction. Il marche, entre rage et désespérance. Il a mal à l’estomac. Il  n’aurait jamais dû boire ce fanta citron. Il marche, se maudissant de s’être laissé une fois de plus laissé embarquer dans une histoire qui ne le concerne pas. Il faut dire que la vie de Benjamin a débuté sous de curieux auspices. On l’a trouvé, il y a trente ans, bébé... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:50 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

04 avril 2007

Décalages horaires (Souliers vernis)

J’ai presque une heure d’avance à ma montre d’hiverVert d’eau, vert d’orageDésespoir. J’ai presque une heure d’avance à ma montre d’hiverDes espoirs me sont-ils encore permis ?Père, m’ignores-tu toujours ? J’ai presque une heure d’avance à ma montre d’hiverPerdues  les saisons, perdure l’oubliMais, j’ai gardé ta montre. J’ai presque une heure d’avance à ta montre d’hiverCelle que tu portais l’été est à ton poignetToute l’année maintenant. J’ai presque une heure d’avance à ta montre d’hiverEt je ne sais... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 17:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
21 mars 2007

Les temps de la vie (souliers vernis)

Il faut que je vous dise… j’ai menti. Je n’étais pas en voyage d’affaires toute la semaine dernière. Au contraire même, j’ai pris des vacances. Je suis allée chez moi. En France. C’est l’hiver là-bas. Les arbres n’ont pas de feuilles. J’ai eu froid et ça m’a plu. J’ai revu l’étang derrière la maison de mon père. Je n’ai pas poursuivi jusqu’à chez lui. Je n’ai pas osé.    Je me suis souvenue de mes dix-huit ans et de notre dernière dispute. J’ai entendu de nouveau les mots cinglants, les siens, les miens et les pleurs de... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 17:28 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
22 février 2007

Les yeux de Jeanne (souliers vernis)

Il choisit toujours la solution la plus compliquée. Dès lors qu’il s’agit de prendre les transports en commun, Achille aime les itinéraires alambiqués. Achille dit que ça favorise les rencontres. Il paraît qu’on n’est jamais à l’abri d’une belle rencontre. Alors, il traverse Paris de long en large mais sous la terre et multiplie les changements de métro. Lui, il les appelle les points d’interconnections. C’est au cœur d’un de ces points d’interconnections qu’Achille s’est heurté à Jeanne, enfin que le regard d’Achille s’est heurté à... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
11 février 2007

Errances (Souliers vernis)

Je suis restée une heure environ dans la salle de bain. Il fallait bien ça. Encore une soirée passée à traîner dans les bars, de comptoirs en comptoirs. Je suis rentréee en scooter, j'ai bien cru que j'allais me casser la gueule cette fois. Mais non. Toujours pas. Qu'est-ce que je cherche au fond ? Je suis dans mon lit là. Tout le monde se lève. Le soleil, lui, ça fait déjà un moment. Encore une journée où je n'irai pas en cours. Ce soir je raconterai combien je me suis amusée la nuit précédente, combien j'ai rencontré de gens... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 18:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]