Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

08 mai 2008

Détachement (Tisseuse)

Ce matin, pour la première fois depuis longtemps, j’ai imaginé que mon père était plus gaillard. Il prenait son épouse par la main…Je crois bien ne les avoir jamais vus se tenir la main, mais comme un couple du siècle d’avant : sagement bras dessus bras dessous.Il prenait donc son épouse par la main, et l’entraînait dans une joyeuse cavalcade, enserrant un petit brin de muguet dans leurs doigts joints.Depuis combien de temps n’a-t-il plus offert de fleurs à sa femme ?Ma mère se laissait faire et riait à ses facéties.Comment, elle ne... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 18:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

11 avril 2008

3. Des mondes parallèles (Tisseuse)

Il faut absolument que je pense àFaire un nœud à mes idées de galaTellement de chorées dans la têteSans cesse je revois les répètesJe me concentre mains sur les tempesPour tenir sous les feux de la rampeMa quête est là en pleine lumièreArabesque et pirouette légères Papy se bat encore avec son steakIl a beau déclamer du SénèqueJe crois surtout que ça ne passe pasMon énergie le dérange parfoisMon rythme n’a pas l’air de lui plaireDifférent est pour lui mon universTranscender le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 08:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
28 mars 2008

4. A vide (Tisseuse)

C'est étrange, depuis que je ne travaille plus, je me sens de plus en plus fatigué.Je les regarde, tous, en train de s’affairer. Ils savent où mènent leurs pas.Ils me fatiguent !Ils sont « béquillés » par leurs obligations quotidiennes.Pas de questions à se poser : une heure pour le réveil, un minutage pour se préparer. Tout est calé, prévu… se rendre à la station de métro au bon moment, juste à temps (comme dans la gestion des stocks !) pour attraper la bonne rame… filer au bon endroit, comme des centaines d’autres, anonymes, sur un... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 09:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
27 février 2008

27. Reclus (Tisseuse)

Il n'en a parlé à personne..Il n'en parlerait plus jamais d'ailleurs.Il est parti ainsi les yeux grands ouverts, avec ce regard étrange qui dévisageait les autres avec perplexité. Il était dit, par un de ses frères, qu'il aurait été incarcéré dans un camp de concentration durant un mois durant, et qu'il en serait mort, si l'usine de Leipzig dans laquelle il était ouvrier, envoyé par la France aux bons soins du S.T.O., n'avait pas cherché à le reprendre à tout prix.Ce serait donc sa qualité de « bon » ouvrier fraiseur qui l'aurait... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 17:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]