Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

23 novembre 2007

31_La marche du monde (Vagant)

FEMME 1 : Je n'ai pas mis les bonnes chaussures ce matin. Avec ces grèves, ce que j’ai mal aux pieds !FEMME 2 : Moi, j’ai fait l’impasse sur l’élégance au boulot. Avec mes tennis, je peux même  courir. Regarde !FEMME 1 : Attention !La seconde femme trébuche sur Diogène assis par terre, avant que toutes deux ne prennent la fuite devant ses furieuses invectives. DIOGENE : Pouvez pas regarder où vous mettez les pieds, non ? C’est incroyable ça ! Qu’est-ce que les gens ont à toujours cavaler ! Ils ne savent même pas où ils vont,... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

21 octobre 2007

16. Une question de vie ou de mort (Vagant)

Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde ! Je dois pourtant prendre la première rame qui se présente. C’est pour ainsi dire une question de vie ou de mort.Elle arrive bourrée comme une bavaroise à la fête de la bière. Tant pis, je joue des coudes pour m’en approcher, être le premier à m’y enfoncer, comme une brute. Elle se traîne jusqu’au bout du quai, s’arrête enfin, semble hésiter, et elle vomit sur le quai un flot de voyageurs exténués. Elle en ingurgite aussitôt une autre rasade dont j’ai su faire partie.Elle... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
06 octobre 2007

Echangisme belge (Vagant)

D’un sourire engageant, Marion invita Jean à entrer dans sa chambre à coucher. Les murs étaient couverts des photos de Mathieu, son mari, surtout des natures mortes où la rouille disputait l’automne aux arbres dégarnis. Au diapason des photos paisibles, Marion parlait d’une voix grave, voilée d’un léger feulement qui lui conférait une sensualité irrésistible. « La fenêtre donne sur le jardin, c’est très calme ici, dit-elle sur un ton de confidence. On pourrait crier tant qu’on veut, personne n’en saurait jamais rien. » Il s’approcha... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
22 septembre 2007

Elles (Vagant)

Je lui ai dit de se taire.C’est tout ce que j’avais trouvé pour arrêter un instant l’engrenage, au moins reculer l’échéance. Il a retenu son mouvement et m’a regardée avec ses yeux de brute, vides comme une nuit sans lune:- Tu veux que je la ferme ? Moi ? Je n’ai rien dit, abrutie ! T’entends des voix !- Ne l’ouvre pas, je t’en prie…J’ai vu un éclair de compréhension dans son regard fou, et puis un mauvais sourire sur ses lèvres épaisses. Il a brandi son couteau suisse et il l’a ouverte comme un porc. Elle s’est vidée à gros bouillon.... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 14:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
12 septembre 2007

Le VRP (Vagant)

L’horloge indique 22h30 mais elle est en avance. Ellem’accompagne partout, cette petite horloge, aux quatrecoins de la France. Elle est de tous mes coups. Jeviens d’ailleurs d’y jeter un coup d’œil pour savoircombien de temps il me reste à tirer, et je meconcentre à nouveau sur ces deux trous oùs’introduire. Je suis VRP. Je vends tout et surtout n’importe quoi,tant que cela me permet de sonner aux portes, deplanter mon sourire carnassier dans l’entréeentrebâillée, et glisser des regards insidieux dansl’échancrure des vies privées.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:50 - - Commentaires [26] - Permalien [#]