Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

07 janvier 2006

Elle attend (Idéaliste)

Elle attend

Elle attend. Mais elle ne sait plus très bien ce qu'elle attend...depuis le temps... Qu'importe, elle a tout son temps. Et puis finalement, peut-être qu'elle attend de ne plus attendre.

A quoi bon attendre sans savoir ce qu'on attend. Attendre, c'est toujours être dans un ailleurs. C'est ne pas vivre en attendant de vivre.

Elle s'est installée sur ce banc, comme chaque soir. Rituel pour "se vider la tête", comme elle dit. Alors elle attend d'y parvenir. Elle sait pourtant bien qu'attendre, c'est se remplir la tête avec tout ce qui traîne. C'est absurde. C'est un temps ou la pensée divague et sautille sans se fixer jamais. Un temps de rien, trop rempli.

Elle veut quitter ses idées noires. Elle attend qu'elles se lassent de la visiter, avec le temps. Elle se dit que ce n'est qu'en étant là, sur son banc, à regarder passer le rien, qu'elle n'attendra plus. Juste sentir le poids de son corps sur le banc, le poids de sa jupe sur ses jambes, de ses cheveux sur sa nuque et le voile de l'air dans son cou. Le bruit du temps qui passe, nonchalant. Humer l'humidité du soir. Respirer. Être là, en phase avec l'instant présent. Sans rien attendre, même pas que le temps passe...

Posté par Coumarine à 22:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ton texte l'Idéaliste...
    Ou l'art d'écrire du profond en jouant avec les mots (répétitions, termes qui font contraste
    ex: un temps de rien, trop rempli
    C'est un très bon petit texte, tu sais...
    Que j'aime beaucoup, et qui me fait réfléchir par rapport à ma note d'aujourd'hui sur Coumarine
    Merci...

    Posté par coumarine, 07 janvier 2006 à 23:02
  • Merci Coumarine

    Qui sait si ton texte n'a pas influencé, par effet de résonnance, le déroulement de ma pensée ?

    Oui, en écrivant je sentais à la fois ce besoin d'immobilisme par la répétition et le désir de contrastes, comme quelque chose qui va devoir bouger parce qu'instable.

    Posté par Idéaliste, 08 janvier 2006 à 10:53
  • Etre là, en phase avec l'instant présent...sans attendre autre chose ...
    Chose difficile...difficile à atteindre...atteindre l'immobilité du temps...le temps qui fuit toujours...
    Magnifique réflexion, l'idéaliste!

    Posté par colette, 08 janvier 2006 à 12:54
  • Rien ne vaut la contemplation pour se vider la tête et apaiser l'esprit. Exercice difficile à réaliser ce qui est bien dit dans le texte.
    Superbe.

    Posté par marie-jeanne, 08 janvier 2006 à 20:11

Poster un commentaire