Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

07 mai 2007

Mai (Selva)

Ma voiture n'a pas démarré ce matin. Ca m'a à peine étonnée. Quand ça ne va pas, ça ne va pas. Je suis partie à pied jusqu'à l'arrêt de bus en réfléchissant au moyen d'économiser petit à petit  pour pouvoir la faire réparer. Un euro par ci un euro par là, avec un peu de chance, dans un an ou deux j'y arriverais, surtout si je travaillais une heure de plus par jour.
Après tout, quitter l'usine à vingt deux ou vingt trois  heures, quelle différence. Le plus dur, finalement, c'était de se lever à six heures ensuite. Mais on s'habitue à tout. Même aux bus bondés sous la pluie qui passent sans s'arrêter, même aux kilomètres à pied en faisant attention de ne pas se faire éclabousser par les voitures du directeur et des membres du conseil d'administration qui se hâtent joyeusement vers leur bureau remeublé de frais. Enfin, ce matin j'ai eu de la chance parce que mon voisin du dessus s'est arrêté pour me faire monter dans sa camionnette avec une dizaine d'autres . On est arrivés juste à temps pour la lecture du matin.
C'est assez impressionnant toutes ces têtes alignées qui lisent le manuel du parfait petit travailleur. Je me demande si les autres réfléchissent vraiment à ces phrases qu'il faut répéter tous les matins avant les quinze heures de travail, ou si comme moi ils laissent leur regard  et leur imagination vagabonder.C'est comme ça que j'ai repéré mon voisin, celui de la camionnette. Sa tête dépassait nettement de la foule et son regard avait quelque chose de malicieux qui m'a fait sourire. Lui  m'a fait un clin d'oil. Pas séducteur. Fraternel, plutôt. Alors, quand il  s'est glissé vers la sortie, je l'ai suivi, sans hésiter. On a roulé en direction de la mer 
tandis que les sirènes, là bas, loin derrière, déchiraient le silence du matin.

Posté par patitouille à 09:30 - Selva - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • J'aime bien la description d'un quotidien très aliénant.
    Je n'ai pas compris cette histoire de lecture du matin et dans quel pays on travaille 15 heures d'affilée ... en asie ?

    Posté par Farfalino, 07 mai 2007 à 10:57
  • oh oui, fouttre le camp le plus vite possible!

    Posté par sodebelle, 07 mai 2007 à 14:09
  • Qui c'est qui voulait travailler plus pour ... pour quoi déjà ? Aïe aïe aïe !

    Posté par Plasoc, 07 mai 2007 à 17:38
  • Je le dis ici parce que je sais que personne ne lit plus les Paroles Plurielles depuis longtemps (faute de temps).
    Le conseil d'administration envisage d'éviter aux ouvrières, pour leur bien et leur santé, la fatigue de se lever à six heures du matin.
    Un nouveau cocktail, testé par ordinateur, devrait leur permettre d'effectuer soixante-douze heures de travail d'affilée par période de trois jours.

    Ne nous remerciez pas. Le bonheur des petites gens mérite bien qu'on songe à l'aménagement de leur temps de travail.

    L'ordinateur nous signale qu'on résoudrait ainsi le problème des déplacements. Cadeau !

    Perroquet au goût du jour sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 07 mai 2007 à 18:16
  • ton texte me fait penser à un livre que j'ai lu ya longtemps.
    me souviens plus du titre, mais le héros réussissait à s'enfuir d'une cité où tout était fait pour être merveilleux, et uniforme. un enfer.
    et à la toute fin du livre, on découvrait que ces fuites étaient en fait organisées par le pouvoir en place. histoire de mieux canaliser les fauteurs de trouble.

    joli moment de lecture, Selva. merci

    Posté par pati, 08 mai 2007 à 00:45
  • ben moi j'ai pensé immédiatement au slogan de "qui vous savez"...se lever tôt, travailler beaucoup pour gagner plus
    Tu décris très bien cette société aliénante...
    super ton texte

    Posté par Coumarine, 08 mai 2007 à 09:41

Poster un commentaire