Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

11 septembre 2007

Viens... (Lorraine)

     L’horloge indique vingt-deux heures trente mais elle est en avance.
Sœur Agnès sort en courant, comme chaque soir elle ferme la grille du
jardin, boucle le cadenas et glisse la clef dans la pochette pendue à
sa ceinture.  Le couvent dort. Rien ne bouge. Seule, une veilleuse
clignote au bout du couloir.

        Le vent d’automne est vigoureux, ce soir. Dans sa chambre étroite,
Séverine attend.

        Elle l’a vu pour la première fois fin août. Il était debout sur une
échelle et repeignait en sifflotant le couloir qui mène à la chapelle.
Elle est passée près de lui les yeux baissés.  Il était beau. Et
depuis, il la visite... Pas une vraie visite, non, plutôt une fugitive
apparition clandestine: il est là soudain, dans l’encoignure de la
porte, entouré d’un halo comme effacé et cependant lumineux. Il sourit,
il murmure «Séverine...», elle joint les mains, elle s’affole, il ne
peut pas lui parler, elle ne peut pas lui répondre, c’est mal. ..Mais
il revient. Tous les soirs, à 10 H.30. Depuis un mois.  Ellle l’attend.
  Elle est prête.

        Ce soir, il est là tout à coup, comme si le vent l’avait déposé, ce
vent qui mugit dans le clocher, rampe sous les portes et souffle des
mots, des mots qu’elle entend pour la première fois:

        «Viens, Séverine, ma petite, ma jolie. Viens avec moi..
Viens,...Viens...»

        Alors, sans hésiter, elle le suit.

        Le lendemain, le couvent est  en effervescence: Séverine a disparu.
Aucun indice, aucune effraction, le cadenas est toujours bouclé, sœur
Thérèse a toujours la clef dans sa pochette, aucune autre issue
possible. Donc, ce n’est pas une fugue. Le mystère est absolu.

        Le peintre est un homme simple. Il hausse les épaules. Pour lui, il
n’y a pas de mystère, tout peut s’expliquer. Mais il réfléchit:

        - Sœur Séverine, dit-il, qui est-ce?..

Posté par Coumarine à 09:12 - Lorraine - Commentaires [16] - Permalien [#]

Commentaires

  • le beau peintre serait-il somnambul ?
    bulotin,
    tintamarre....dans le couvent
    marabout ?
    bout d'ficelle... à la clé
    scelle de ch'val,
    ch'val de Troie...

    oups ! plus de soeur Agnés !

    Posté par rsylvie, 11 septembre 2007 à 09:38
  • Déjà, une certitude : les peintres sont beaux !
    Je le savais déjà ! mouarf!

    Ben ça pour une apparition...
    J'ai souvent entendu des histoire de religieuses et d'apparitions miraculeuses, mais jamais celle d'un beau peintre qui vient enlever une soeur.

    Il est tout mignon ce texte, et il donne envie de percer ce mystère!

    Posté par val, 11 septembre 2007 à 10:49
  • ah ! ah !!!
    décidement l'oeil de boeuf attire bien des histoires de couvent..
    mais ici, mystère, mystère..
    le peintre s'appelle t'il Landru ?
    L'a t'il consommé (euhhh .. consumé) sur place...

    Lorraine tu ne vas pas tout de même nous laisser avec tous ces doutes dans la tête !

    Posté par ilescook, 11 septembre 2007 à 10:53
  • Au consumé de Soeur Agnès, je préfère penser à Soeur Agnès sur canapé en tenue d'Eve, attendant son peintre.

    Posté par claire, 11 septembre 2007 à 11:11
  • ben moi je le crois innocent ce beau peintre simple...
    par contre je crois Notre Seigneur franchement coupable de détournement de mineure (oups)
    C'est super Lorraine, et laisser le point d'interrogation à la fin , c'est encore plus super!

    Posté par Coumarine, 11 septembre 2007 à 14:20
  • Pas bien ça, de détourner Séverine de sa vocation...Déjà qu'il n'y a plus beaucoup de religieuses....comme les prêtres...des espèces en voie de disparition...

    Serait-ce un ange qui l'a enlevée ! déguisé en peintre..Ben voilà l'explication...ils sont tous les 2, tout de blanc vêtus....Silence ! attention, un ange passe....avec dans ses bras, la petite nonne novice....

    Posté par juliette03, 11 septembre 2007 à 15:04
  • ben jsais pas si elle avait la vocation Séverine. M'est avis qu'elle est pensionnaire et que l'ennui d'une pensionnaire dans un couvent fait des miracles, c'est bien connu.
    Ce qui me surprend ce sont les horaires de travail du peintre

    Posté par brigetoun, 11 septembre 2007 à 16:03
  • Encore une histoire de couvent ! Décidément, Lorraine, les grands esprits se rencontrent !
    Qui sait si Soeur Agnès ne vit pas, elle aussi au couvent des Alouettes ? Et la petite Séverine ne se serait-elle pas fait kidnappée par Monseigneur l'Evêque déguisé en peintre ?
    Cela me rappelle le bon temps de notre feuilleton " 33, rue du Blog " ? Pou ceux qui ne le connaissent pas, il est otujours en ligne, je crois, foi d'Amanda !

    Posté par Amanda, 11 septembre 2007 à 16:20
  • SUBLIMATION

    Sublimée la nonnette.
    De l'état solide à l'état gazeux.
    Aqueux c'est compliqué !

    Posté par papistache, 11 septembre 2007 à 21:04
  • A toi de deviner, SYLVIE,

    VAL, si je dévoilais le mystère, il n'y aurait plus d'histoire!

    ILESCOOK, sûrement pas Landru, c'est un peintre tout ce qu'il y a de plus normal...

    Posté par Lorraine, 12 septembre 2007 à 10:13
  • Hélas, CLAIRE, pas de Soeur Agnès sur canapé...

    COUMARINE, tu as deviné: C'est Notre-Seigneur le coupable!

    JULIETTE, dans l'imaginaire, tout est permis...

    Posté par Lorraine, 12 septembre 2007 à 10:17
  • Voyons, voyons,BRIGETOUN, ici les horaires du peintre n'ont aucune importance! Nous sommes dans l'irréalisme, le sur-naturel, donc tout est possible...

    Posté par Lorraine, 12 septembre 2007 à 10:19
  • AMANDA, apparemment le couvent nous hante, toi et moi! Et Séverine pourrait bien, désormais, hanter les lieux...Quant au peintre, c'est un homme sensé, il se contente de hausser les épaules...

    Posté par Lorraine, 12 septembre 2007 à 10:22
  • Ah! que c'est compliqué, Papistache, tu as raison! Notre nonnette s'est volatilisée dans la sublimation de l'amour. Quel beau destin!

    Posté par Lorraine, 12 septembre 2007 à 10:24
  • le seigneur, coupable ?

    marrant, j'aurais plus imaginé son frère jumeau le diable, moi, en enleveur de nonne fraiche et tentatrice... )

    du lorraine tout craché, ce texte. du miel en sucette, si j'ose dire... ))

    Posté par pati, 12 septembre 2007 à 22:29
  • Plus fort que "Le mystère de la chambre jaune" !!
    A quand la suite ?

    Posté par matarjeu, 13 septembre 2007 à 11:19

Poster un commentaire