Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

21 février 2008

3. Le test (Laura)

"Il n'en a parlé à personne..." et surtout pas à Cannelle.

Il n’en a parlé à personne mais ça se voyait tellement que tout le monde savait… sauf Cannelle qu’il a séduit par ses manières d’un autre temps et son allure féline.

Alors Cannelle un soir lui donna son sexe à dévorer, son corps à pénétrer et ils mélangèrent leurs peaux et tous leurs fluides.

Cannelle aimait à se donner mais… pas à tout le monde quand même.

Un de ceux avec qui elle n’avait pas fait l’amour lui apprit que son amant (si doué) d’un soir se piquait.

Il n’en a parlé à personne mais ça se voyait tellement que tout le monde savait et Cannelle sentit une sueur glaciale glisser dans son dos car comme presque toujours elle n’avait pas demandé à son amant d’un soir de se protéger, de la protéger. Elle ne se protégeait que (mais très scrupuleusement) des grossesses mais pas des MST, ni du sida qui était pourtant bien connu à cette époque.

Alors le lendemain, elle alla faire le test à l’hôpital anonymement et eut quelques semaines d’angoisse avant d’être rassurée … puis de reprendre des risques.

Avec le recul, elle a peur et conseille à tous ceux qu’elle sait avoir une vie sexuelle de se protéger. Elle-même, si elle se retrouvait sur le marché de l’amour, se protégerait plutôt deux fois qu’une.

Posté par patitouille à 17:00 - Laura VANEL-COYTTE - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Oups

    encore une erreur que j'ai laissé passer...
    A la 7 e ligne, il faut lire
    "pas à tout le monde quand même."

    Posté par laura, 21 février 2008 à 18:06
  • c'est corrigé

    les peurs rétrospectives sont parmi les plus féroces, paraît-il...
    mais mieux vaut avoir peur et se protéger. toujours.

    bonne idée de consigne

    Posté par pati, 22 février 2008 à 09:08
  • Merci

    pour la correction.

    Posté par laura, 22 février 2008 à 09:57

Poster un commentaire