Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

04 mai 2007

Un matin pas comme les autres (Victoria)

Ma voiture n’a pas démarré ce matin. Comme si elle ressentait que moi non plus je n’en avais pas envie. Ce quotidien qui m’étouffe. Tous ces gestes répétés. 

Et ce matin, comme un signe du destin ma voiture n’a pas démarré. Et moi, j’ai voulu franchir le pas. Non je n’irais pas. J’en profiterais pour faire l’école buissonnière. Une journée rien que pour moi. Et là je me suis posé la question : que faire ? Et mille idées me sont venues. Mais elles me parlaient toutes de la même envie, du même besoin. Ne rien faire justement. Laisser la langueur s’installer. Partir au hasard me promener et m’asseoir sur un banc au bord de la Seine, et regarder ce qui attire mon regard. Et laisser mon esprit trouver peu à peu la paix. Ne plus lui imposer la torture de mes questionnements incessants auxquels il ne trouve de toute manière pas de réponse satisfaisante. Le laisser au gouvernail, lui laisser prendre le large, par delà la ville. Ne rien induire. 

Et laisser le voyage se poursuivre pour rejoindre les grands espaces. Ceux où mon esprit se vide et où ne reste que la contemplation de l’infini. Ces endroits où l’apaisement s’installe. Plus de réponse à trouver. Même les questions ont disparu. 

J’ai été tiré de ma rêvasserie par un coup de klaxon. Mon voyage s’est arrêté brutalement. Mais j’ai découvert que ces pensées m’ont rendu serein. Bon ce matin, j’ai pris le métro pour les rejoindre, mais je me sens différent. Grandi, je relève la tête. Un vent de liberté a soufflé. Je me suis affranchi. Et je suis là avec eux mais à la fois ailleurs. Et je ne leur en ai pas parlé mais quelque chose d’important a changé en moi. Une graine de possible que je suis bien décidé à faire germer. Et tout cela grâce à ma chère voiture…Et peut-être que demain je ne serai plus là. Rien que l’idée me réjouis.

Posté par patitouille à 17:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • Oui, Victoria, tu décris très bien ce genre de moment que nous avons tous connu,l'instant où l'on décide de tout changer d'arrêter le train-train, le quotidien, de se mettre en vacances de tout.
    Certains vont au bout de leurs rêves, d'autres retombent les deux pieds sur terre !
    Je te souhaite de "faire germer te graine de possible " au mieux !

    Posté par Amanda, 04 mai 2007 à 18:16
  • Mille idées pour ne rien faire, presqu'autant que de "et" dans ce texte !

    Perroqu(et) sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 04 mai 2007 à 20:27
  • J'aime cette idée de trouver une nouvelle liberté aux interstices de sa vie quotidienne.

    Posté par Arthur HIDDEN, 04 mai 2007 à 21:52
  • prendre la tangente voilà un beau rêve.

    Posté par Farfalino, 04 mai 2007 à 23:55
  • oui, laisser aller. c'est si bon !

    j'ai beaucoup aimé l'écriture, qui coule bien.
    et l'idée est originale

    Posté par pati, 05 mai 2007 à 02:39
  • Oui, c'est beau et c'est très écologique...

    Posté par Oncle Dan, 05 mai 2007 à 11:26

Poster un commentaire