Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

10 mai 2007

Divagation (mlle e.)

Il a pourtant une gueule de pantin. Vrai de vrai. Sa voix n’y fait rien. De toute façon, les pantins actuels, pour sûr qu’ils parlent, c’est la technologie moderne. A moins qu’il ne soit ventriloque. Ça c’est un truc, ça m’a toujours impressionnée. Sauf, que pour être ventriloque il faut être un humain. Donc ce truc c’est un humain.

Il a pourtant une gueule de pantin.

Quoi ta gueule? Qu’est ce qu’elle a ta gueule? J’y peux rien, moi si t’as une gueule de pantin.

Pantin, non pas la porte, ta gueule!

Ah ben, ça c’est sûr on choisit, pas! Mais enfin là quand même t’aurais pu faire un effort. Moi, ça va, je suis tolérante, mais y’a des gens tu dois leur faire peur…

Ouais, mais bon, tu sais, de nos jours, quand les gens ont peur, tu sais pas ce qui peut t’arriver, tu sais.

Ouais, je me répète et alors, c’est important de savoir. Sans savoir, y’a pas d’humanité.

Toi tu t’en fous.

Ouais, donc t’es un pantin, c’est bien ce que je croyais. T’es ventriloque?

Ah bon… mais tu peux même pas t’imaginer tout ce qui se passe dans ma tête. Ça me fatigue à longueur de journée. Même quand je fais rien, ma tête elle me fatigue à elle toute seule.

Hein? Ouais, la solution n’est pas dans l’alcool, ça c’est facile à dire!

Vas-y, c’est quoi ta solution?

Hein?

« seule l’écriture me sauvera de la gueule de bois »  Ouais, ben c’est sympa, comme si j’avais pas assez de trucs qui m’embrouillent la tête en ce moment, toi tu me dis une phrase, il va falloir une semaine pour que je la comprenne.

Non, je dors pas, je me concentre…

Posté par pivoineblanche7 à 17:15 - Mlle e. - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Une semaine pour comprendre c'est court !
    Je suis de ceux qui cherchent encore après des années.
    Très maligne l'idée de n'écrire qu'un dialogue sur deux. Voilà 2000 caractères fantômes qui contournent le dogme.

    Perroquet violet sur la pointe de mon pied.

    Posté par Papistache, 10 mai 2007 à 19:50
  • le vin gentil, amical et même pas sententieux

    Posté par brigetoun, 10 mai 2007 à 21:46
  • J'aime bien les paroles de ce pantin en voix "off", enfin, qu'on ne lit pas qu'on n'entend pas. Et pourtant, le monologue est très compréhensible. Et j'aime beaucoup l'humour.

    Posté par Pivoine, 10 mai 2007 à 21:58
  • j'imagine Muriel Robin sur scène en onewoman show, ça sarrait pas mal du tout!

    Posté par sodebelle, 10 mai 2007 à 22:27
  • j'aime bien ton écriture, melle e. et je suis contente de voir que ce sentiment dépasse une seule consigne

    amusante aussi, l'idée de rendre ventriloque le pantin lui-même

    Posté par pati, 11 mai 2007 à 00:35
  • oui, c'est super...je rejoins l'avis des autres
    j'aime beaucoup la vivacité du dialogue "tronqué"

    Posté par Coumarine, 11 mai 2007 à 07:22
  • merci beaucoup!
    à papistache: une semaine...tout dépend dans quel espace temps!
    à brigetoun:...
    à pivoine: à chacun sa voie off!
    à sodebelle: en effet, ayant été inondée cette semaine de spectacles d'arts de rue...
    à pati et coumarine: merci!

    Posté par melle e, 12 mai 2007 à 09:07
  • Ton dialogue est très réussi. On croit y assister. La chute, très drôle, évacue la tension. C'est super

    Posté par Arthur HIDDEN, 13 mai 2007 à 10:07

Poster un commentaire