Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

14 février 2008

28. Rituel (Anne Bonaventure)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac.

Celui-là oui a une couverture rouge, celui que je viens d'acheter est bleue, pourquoi ne pas changer de couleur?

Comme chaque jour j'écris dans ce genre de cahier à petits carreaux et ce depuis des années.

Je me souviens lorsque je travaillais dans ce centre maternel une toute petite chambre me tenait lieu de bureau 2X2 : bureau, chaise, machine à  écrire et la fenêtre devant moi où je pouvais voir le tilleul qui
ponctuait les saisons.

Je m'étais pratiquement cloitrée dans ce coin de bâtiment presque abandonné, on ne pouvait me joindre que par l'interphone. Pour moi c'était l'idéal, loin des autres. Pas beaucoup de travail, du temps à moi.

Personne ne s'était rendu compte que j'étais en pleine dépression, je vivais comme dans une prison intérieure mais j'essayais en public de décadenasser ces chaines pour ne montrer que quelqu'un de libre et d'heureux, ce que je n'étais pas.

J'ai accumulé plusieurs cahiers, bien remplis, de tout ce que je vivais dans l'instant : mes questionnements sur la vie, sur le pourquoi de ces errements mentaux, de ces ruptures.

Oui le cahier que j'affectionne est bien le rouge dans lequel j'ai décrit ces quelques mois charnières où j'ai pu enfin respirer et faire éclater les chaines du passé qui me tenaient éloignée de la vie.

Je ne l'ai pas rangé dans mon coffre qui renferme lettres, photos d'un autre temps, il est toujours près de moi soit sur une étagère, soit  dans mon sac.

Il me prend souvent de l'ouvrir et de le parcourir, et je suis encore étonnée par cette écriture qui marque de la profondeur, comme si  c'était une autre qui avait répandu sur ces pages tant de douleurs, avec un style que je ne retrouve plus. Tant pis l'essentiel: c'est que je continue d'écrire.

Posté par pivoineblanche7 à 22:41 - Anne Bonaventure - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

  • C'est un texte émouvant, Anne, sur quelque chose de douloureux, la dépression... Mais quel courage doit-il falloir pour écrire là-dessus.

    Juste une petite remarque, je pense qu'il aurait mieux valu répéter le premier groupe de mots, dans la première phrase: Celui-là oui a une couverture rouge, celui que je viens d'acheter est bleue => "celui-là, oui, a une couverture rouge, celui-ci a une couverture bleue..." ce qui montre bien qu'il faut lire ses textes tout haut avant de poster... (pcq quand on a le nez sur l'écran, on ne voit pas du premier coup ce qui saute aux yeux, à la lecture!)

    Posté par Pivoine, 14 février 2008 à 22:46
  • Pivoine je l'ai relu plusieurs fois et j'ai buté sur cette phrase en me disant que cela se comprenait mais tu peux "rectifier" si tu veux pour plus de clarté si tu veux, ça ne me gêne pas. Bonne journée.

    Posté par bonaventure, 15 février 2008 à 08:07
  • C'est vrai que ce texte traduit bien la dépression, l'enfermement intérieur. Je l'ai lu attentivement.

    Posté par brigou, 15 février 2008 à 18:02
  • Brigou merci pour l'attention que tu y as mis c'est un texte qui plonge dans le passé ce qui lui donne je sais bien de l'authenticité.

    Posté par bonaventure, 16 février 2008 à 09:28
  • ton texte

    me "parle" aussi... ecrire dans des cahiers à couverture colorées, la couleur qui change ou reflète un changement intérieur, l'espoir d'en "sortir" un jour, d'un enfermement...
    Merci de l'avoir publié...

    Posté par Marie, 16 février 2008 à 12:32
  • Et surtout ne t'arrête pas d'écrire !

    Posté par Noisette, 16 février 2008 à 16:48
  • Marie on peut toujours sortir de l'enfermement mais quand on y est on ne le sait pas ....

    Noisette merci pour l'encouragement.

    Posté par bonaventure, 16 février 2008 à 17:18

Poster un commentaire