Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

29 février 2008

35. CRI ( Bruyère)

Il n'en a parlé à personne.
En lui désormais cette sorte de silence.
Au bout du visage il se tait.
La tête se creuse.
A l'intérieur l'image tatouée jusqu'au sang: ce cri muet dans ce qu'il reste d'os et de peau.
Et cela résonne comme coup de poing.
Les mots cariés explosent dans sa bouche.
Les yeux brûlés de sel.
Replié.
A l'écoute du cri.

Posté par patitouille à 17:30 - Bruyère - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • bienvenue sur PP, Bruyère.

    ton premier texte est très intéressant. tout y est suggéré, seule l'émotion reste en bouche, c'est super.

    bravo et bonne route chez nous )

    Posté par pati, 29 février 2008 à 17:36
  • C'est terrible , j'ai presque mal pour lui, tu fais bien ressentir la douleur émotionnelle et physique

    Posté par clise, 29 février 2008 à 18:54
  • Ah oui, la finale est drôlement expressive... J'en ai mal aux dents (et ce n'est pas un vain mot...) C'est bien que ça explose, de temps en temps, de façon courte et nette.

    Posté par Pivoine, 29 février 2008 à 22:49
  • court, dur, profond, ça remue vraiment; bravo

    Posté par mimik, 29 février 2008 à 22:51
  • waow, c'est percutant.ca me fait penser au fameux tableau magnifique du même nom. bravo!

    Posté par souliers vernis, 01 mars 2008 à 14:14
  • Merci à tous...

    Posté par Bruyère, 02 mars 2008 à 08:28

Poster un commentaire