Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

23 mai 2008

3. Cadeau empoisonné (Anne Bonaventure)

Je sors du garage avec une épouvantable migraine. Pas moyen aujourd'hui de m'en défaire, j'ai pris un nombre incalculable de paracétamol, mais rien n'y fait. J'ai débranché la Wifi depuis une semaine mais non cela continue. Décidément faut que je me remémore ce que j'ai fait ou ce qu'il m'est arrivé ces derniers jours. Je mets mon oreillette donc ce n'est pas mon portable... J'ai arrêté de boire du café après 18 h.  J'ai bien reçu plusieurs mails de.... de l'Ile de.... Oh la mais que se passe-t-il ? Pourquoi encore un vertige, ma... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 11:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

25 avril 2008

01. Bonjour papa (Anne Bonaventure)

Bonjour Papa,Je t'écris aujourd'hui pour enfin te dire tout ce que je n'ai pas pu t'exprimer de vive voix.C'est en y pensant ce matin que je me lance et t'annonce que je ne pourrais jamais t'oublier. Jamais. Tu sais comment sont les enfants ils n'ont souvent aucune gratitude, ni reconnaissance. Mais j'ai mûri et compris de qui je viens et qui tu es.Je me souviens bien de toi quand tu allais travailler en banlieue, que tu préparais ta gamelle, que tu bandais tes jambes pour éviter que tes varices n'éclatent.J'attendais souvent le... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
10 avril 2008

2. A chaque jour suffit sa peine –Anne Bonaventure -

Il faut absolument que je pense à lui acheter des chaussettes. Je vois bien que son père n'y pense pas, elle est toujours aussi négligée. Je ne dois pas lui montrer mon mécontentement, sinon ce sera encore plus difficile. Je devrais tout de même arriver à ne plus pleurer après son départ, j'en ai marre cela devient vraiment infernal. Je ne pouvais imaginer que tout deviendrait si angoissant....tous les quinze jours me l'a dit cette juge. Hum ! Hum! Elle ne doit pas s'en rendre compte. Vraiment.....Encore ce temps pourri, bon on ira au... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:55 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
27 mars 2008

2. Métro—boulot—dodo… (Anne Bonaventure)

C'est étrange, depuis que je ne travaille plus, je me sens de plus en plus fatigué.Je ne m'attendais pas à ça, vraiment quand j'ai compris que je n'irais plus à l'usine et que l'on était tous licenciés, je pensais que je retrouverais tout de suite du « boulot-métro-dodo ». Mes recherches sont infructueuses pour l'instant. Fallait pas rêver. C'est comme ça, faut que j'imagine quelque chose de plus personnel: style créer une petite entreprise celle qui marche. C'est navrant , j'ai beau me creuser je reste vide, j'suis trop fatigué,... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 15:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
07 mars 2008

02. Plaisir d'Amour (Anne Bonaventure)

Elle avait toujours pensé qu'il fallait être sexy. Porte-jarretelles, bas résille, corset, ou soutien-gorge des plus pigeonnant. Lui raffolait de toutes cette panoplie de la femme fatale et soumise rien qu'au désir de l'homme. Depuis qu'elle avait repris son travail d'aide-soignante elle se négligeait, lui n'osait plus  avouer son manque de désir, hé oui sa libido avait chuté, sa petite femme si affriolante ne prenait plus le temps d'aller chez l'esthéticienne, et ses dessous étaient devenus des plus quelconques. Bref rien... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 février 2008

2. Il n'en a parlé à personne (Anne Bonaventure)

Il n'en a parlé à personne et cela durait depuis bien longtemps déja.Sa vie en a été marquée. Même si parfois il avait un air rêveur, on pouvait sentir ce petit quelque chose qui le différenciait des autres enfants. Une attitude, un geste qui laissaient penser qu'il n'était pas si bien que cela dans sa peau.Ses parents l'avaient entouré et lui donnaient toute leur affection, ils se comportaient avec lui comme s'ils allaient le perdre.Je n'étais invité qu'aux anniversaires, je le voyais grandir toujours avec grâce, mais il gardait... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

14 février 2008

28. Rituel (Anne Bonaventure)

J'ai sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac. Celui-là oui a une couverture rouge, celui que je viens d'acheter est bleue, pourquoi ne pas changer de couleur? Comme chaque jour j'écris dans ce genre de cahier à petits carreaux et ce depuis des années. Je me souviens lorsque je travaillais dans ce centre maternel une toute petite chambre me tenait lieu de bureau 2X2 : bureau, chaise, machine à  écrire et la fenêtre devant moi où je pouvais voir le tilleul qui ponctuait les saisons. Je m'étais pratiquement... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 22:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
09 décembre 2007

35. Bien mal acq'is ne profite jamais (Anne Bonavent're)

Vois-tu, je pense à toi. Tu as pris la décision de ne pas venir me voir, mais as-tu compris les années passent et maintenant cela fait dix ans.... Alors je vais en finir: On va échanger nos parts.J'arrête la bagarre entre toi et moi. Je prends ta villa et je te laisse le manoir. M'envieras-tu encore dis ? J'ai fait faire les devis ya environ vingt mille à cracher de rénovation.Alors si tu es prête on échange comme ça tu resteras bien contente d'avoir enfin MA PART. A bientôt chère non pas chère.... s... J'attends ta... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
16 novembre 2007

02_De Nation à Nanterre (Anne Bonaventure)

Je n'ai pas mis les bonnes chaussures ce matin, et oui pourquoi ? Petit retour en arrière de presque 30 ans. Oui j'avais déjà l'âge de raison en 68 (ne pas confondre avec 69 - année érotique- réentendre Gainsbourg).Et les manifs et grèves c'étaient bien autre chose, bien plus costauds.Bref pour en revenir aux chaussures de ce matin j'ai voulu faire une commémoration et mettre des chaussures pourries, souvenir souvenir. J'ai traversé Paris ma ville natale, où je travaille mais de Nation à Nanterre ça fait bien une trotte. Oui Nanterre... [Lire la suite]
Posté par _Sammy_ à 08:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Pour quelques biscuits (Anne Bonaventure)

Tante Babette prit une profonde inspiration et un sourire apparut sur son visage si souvent fermé. Elle venait de retrouver sa fiche intitulée :  « prachniklechs » - traduction : sablés au pavot noir. Cette recette elle devait l'avoir écrite il y a bien une soixantaine d'années, juste après son installation à Paris. Ce fut pour elle comme un lien avec sa maman : ces quelques recettes polonaises. Un souvenir d'un autre temps d'une autre histoire d'une autre vie d'une autre..... Bien tout était à sa place sur le plan de... [Lire la suite]
Posté par pivoineblanche7 à 09:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]