Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

28 février 2006

Casse-tête (Colette)

Casse-tête. Hier matin, je suis allé voir mon médecin.Mon médecin, c’est quelqu’un ! Il trouve toujours un remède à tout. C’est normal, me direz-vous ! Il est médecin. Hier matin, je rentre dans son cabinet.Il me dit :-Comment allez-vous ?Je lui dis :- Voilà, docteur…Depuis que j’ai des idées noires,  je passe des nuits blanches! Il me regarde dans le blanc des yeux. Il me dit :- Ca déteint sur vous ! Vous êtes blanc comme un linge !De but en blanc, je lui dis :-  A force de laver mon linge sale en famille !Il me dit... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:51 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

27 février 2006

Comment ne penser à rien (Zack Braff)

<<chere grande tante... Dans ma pré-formation avant de partir au front, les capitaines nous ont répété plusieurs fois: "surtout ne pensez a rien... quelque soit votre ennemi , tirez..." maintenant, les jours défilent à une vitesse infernale, et cela fait deux mois que je suis dans ce néant.. Nous sommes ici pour calmer le jeu entre les serbes et les croates, mais il n'y à rien a faire.. Nos casques bleus ne servent à rien si ce n'est à nous transformer en cible mouvante... Chaque jour j'essaye d'appliquer cette règle... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 22:52 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
27 février 2006

Est-ce que vous pensez être normal ? (Amanda)

Moi, normal ?Rien d’ plus normal que moi !J’ mange, j’  bois, j’ dors. Personne n’est plus  normal que moi.J’ respecte les règles,J’obéis aux consignes.J’ traverse dans les « clous « Et jamais quand c’est rouge. Oui, j’ suis normal.J’ hurle pas à la mortJ’ fais pas de vaguesJ’remue pas le passé,J’vis dans le présentChaque instant, intensément. Parfois j’ chantonne,  doucementPas trop fortFaut pas réveiller les morts !C’est normal, non ? Nor-mal…Nord – mal…C’est vrai que j’ perds parfois le nordQue j’sais... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 février 2006

La Vérité? (Charlotte)

Vous voulez la vérité, toute la vérité, rien que la vérité… ?Eh bien, vous ne l’aurez pas !Donc voilà… 1. Pourquoi est - ce que je lis ce livre ?Réponse : Parce que c’est le mien et que je ne me souviens plus de ce que j’ai écrit …2. Est - ce que je pleure ?Réponse : Oui… quand il pleut et que j’ai oublié d’ouvrir mon parapluie pour me protéger de mes yeux. C’est écrit dans mon livre à la page 2.3. Est - ce que j’aime me regarder dans un miroir ?Réponse : Oui, et surtout quand je ris de m’y voir si belle et que Marguerite me le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 21:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
26 février 2006

Est-ce que vous pleurez mon Oncle ? (Croart

Voyez vous tout ce sang répandu ? Oh je sais que de la ou vous êtes, vous n’entendez plus rien, vous ne voyez plus rien !Après tout qu’en sais je ?Peut-être que réellement la poussière des morts se colle sur la peau des vivants, peut-être qu’en dehors des gênes  que vous m’avez transmis (on me dit si souvent que je vous ressemble tant !), cet amour des mots, ce plaisir innommable lorsque la plume glisse sur le papier, peut-être est-elle également en moi cette graine de la discorde, ce monstre aux innombrables tentacules ?Les... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:10 - Commentaires [5] - Permalien [#]
25 février 2006

Comment ne penser a rien ? (Myriel)

Ne bougez pas, ne cillez pas, ne respirez pas, ne pensez pas, oubliez tout, tout ce qui est vous, tout ce qui est moi. Restez tel que vous êtes les yeux dans le vague et les vagues pleins les yeux. Vous y êtes ? Rien, un petit mot de rien du tout qui ne rime a rien, qui ne mene nulle part. Mais pourquoi y penser alors ? Pour faire de ce rien un petit mien qui devient tien et qui mene ailleurs, ben tiens ! Mais s'il n'est rien, pourquoi y penser, pourquoi ne pas l'oublier, là sur le pas de la porte de votre esprit, il... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

25 février 2006

Vous sentez-vous vivant? (Bill Boquet)

Je respire, je souris, je ris j'ai de la peine aussi je peux voir, attendre, scruter écouter, parler, échanger réfléchir et aussi grandir j'agis, j'interfère, je bouscule, je crée, je démolis pourtant l'inévitable s'impose le sort, le destin la nature ou l'évidence je ne pourrais pas tout changer je m'accommode mal de cette réduite marge j'ai donc conscience des limites de mon existence et si au lieu de se limiter à penser pour être nous existions pour penser ?
Posté par Coumarine à 16:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 février 2006

Ne penser à rien, facile! (Lorraine)

Cher oncle Gaston, Vous me dites que vous préparez un ouvrage philosophique sur « La pensée existe-t-elle ?».  Je m’incline avec respect devant une telle entreprise et suis convaincue que vous la mènerez à bien, comme vos ouvrages précédents.  Votre livre « L’art de la pensée »  avait soulevé des doutes, des divergences de vues, des discussions qui menèrent aux tribunes les plus prestigieux orateurs.  Celui-ci, j’en suis certaine, déchaînera lui aussi la passion non seulement des intellectuels, mais aussi... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:33 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
24 février 2006

La diagonale du fou (Pati)

Est-ce que je suis normale? moi??!! mais évidemment, que je suis normale!c'est quoi, cette question absurde ? et vous, vous l'êtes, normal?J'en perd le Nord... ça fait mal... Et puis, c'est quoi, être normal, hein ? être aussi abruti que les autres ?ne jamais se poser de questions sur ce qui nous est inconnu ? se laisservivoter mollement, sans jamais rien remettre en question ? ne jamais sefaire remarquer par sa singularité ? accepter de se fondre dans une massefolle et molle ??? normale..... normale...J'en perd le Nord... ça... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
24 février 2006

Pourquoi est-ce que vous n'êtes pas moi ? (Elvire)

L’incomplétude(Pourquoi est-ce que vous n'êtes pas moi ?) Eh, la pourquoi cette question plaintive et sourde ? Je ne suis pas vous parce que vous n’êtes pas moi .Je ne suis pas vous parce que je suis AlterEt je suis Alter, vous n’êtes pas Ego.Et si je suis vous, alors je suis Nemo. Cessez donc de le chercher en moi ce double égaré,Ce jumeau perdu, ce morceau séparé qui vide vos entrailles.Acceptez enfin que l’Autre vous soit infiniment plus précieuxQu’un pauvre autre vous-même, un si pale miroir … Alors, je ne serai plus... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 13:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]