Paroles Plurielles

Voyages dans les mots...chaque jeudi une consigne d'écriture pour les amoureux des mots. En voiture...!

20 janvier 2008

37. Reste ! (Uhsn)

J’ai bien fait le tour de la question, suivant la courbe gracile de son point d’interrogation. Cela faisait des semaines déjà qu’elle se posait là, énigmatique, me harcelant de sa présence tenace. Elle se nourrissait, la vile, de mon indifférence feinte, grossissant, enflant, jusqu’à ce que je ne puisse plus l’ignorer d’un simple détournement de regard, comme il me plaisait tant. Il a donc bien fallu lui régler son compte. La solution de l’équation était pourtant simple, mais, en femme-Platon sortant de sa caverne,... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 janvier 2008

36. Effraction par tendresse (rsylvie)

"J'ai bien fait le tour de la question..."il n’y avait pas d’autre solution. Si l’on voulait s’amusait un peu,en ce triste après-midi de réunion de famille, il fallait en passer par là.Oui, je dis bien prendre ce chemin inhabituel. Qu’est l’entrée par effraction !Alors nous l’avons fait. On a ouvert délicatement les persiennes, en prenant bien garde de ne rien casser.Le fracas des vitres sur le parquet aurait éveillé les soupçons.Puis, sur la pointe des pieds, nous avons pénétrés dans la pièce. Aux trois coups,Le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:59 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 janvier 2008

35. Un dur métier. (matarjeu)

J’ai bien fait le tour de la question. C’est celle-là la meilleure. Le dirlo de la collection va encore me dire : Pas assez glauque. Va falloir le convaincre. Si je l’écoutais, tous ses polars auraient des couv sombres avec des cadavres déchiquetés. Suis pas d’accord. Les gens qui traînent dans les travées à la Fnac, je les observe, ils aiment bien une couv qui met un rayon de soleil dans leur journée. Même pour un polar. Leur surprise est d’autant plus grande. Comme d’hab, j’ai lu des bouts pour me faire une idée.... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:39 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
19 janvier 2008

34. Des bouts de papiers( Mocka)

J’ai bien fait le tour de la question.Tergiverser avec les regrets ça ne sert plus à rien .J'ai décidé de l'emballer dans ces valises comme j'ai fait avec mes vieux bouquins.Des fois  je suis tentée de réouvrir les lettres .Ces bouts de papiers que je lui ai envoyés et dont j'ai gardé farouchement des copies. Mes mains tremblent en les touchant. Je suffoque rien qu'à l'idée que les mots puissent surgir à nouveau, qu'ils me hantent à nouveau. Qu'ils me collent au sang, au souffle. Qu'ils me tuent à nouveau.Je prends ma... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 10:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 janvier 2008

33. La question, la grosse. (Alainx)

J'ai bien fait le tour de la question. Cette fois, personne ne pourra dire le contraire. Je ne me suis pas contenté de la regarder comme ça de loin, comme on peut le faire pour ces petites questions qu'on effleure. Celles qui se contentent de nous narguer en se figurant qu'on n'a pas emmené la réponse avec nous. Mais pour qui se prennent-elles, celles-là ! Elles rêvent de nous prendre en défaut avec leur air par en dessous et leurs battements de cils, minaudant : « c'est juste une petite question, mais je ne sais pas si vous allez... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:22 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
18 janvier 2008

32. Hystérie, lapsus, délire et compagnie.(Charlotte)

J’ai bien fait le tour de la question, de la maison,  de sa maison. Une question se pose : « Pourquoi les volets sont-ils ouverts ? Aère-t-il  la chambre  à coucher des ébats ou débats ( peu importe) avant l’arrivée du client patient (peu importe) suivant ? » Je veux en avoir le corps net surtout depuis que je vous soupçonne, cher Docteur G,  de choses pas très freudo-catholiques avec cette blondasse que j’ai repérée depuis longtemps et qui vient chez vous 3 fois par semaine de 5 à 7( Est -ce bien la durée... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 18:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

18 janvier 2008

31 Silence. (mab)

J’ai bien fait le tour de la question mais la question demeure pour l’instant sans réponse, sur le fauteuil près de la cheminée  Chakespire ronronne doucement bien loin de mes interrogations, y a t-il réellement quelque chose de pourri dans ce royaume de la vie quotidienne ?  Les volets entre-ouverts laissent filtrer la lumière froide d’un jour d’hiver en pays nordique,  Chakespire a le sommeil agité, les oreilles  bougent au rythme de ses rêves, Ophélia entrechoque rageusement les casseroles dans la cuisine, le... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 17:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
18 janvier 2008

30. L’assassin (Fabeli)

-Tu vois, j'ai bien fait le tour de la question et je suis sûre que le voisin d'en face a tué sa femme.Depuis 5 ans que nous habitons ici, je les connais bien, tu penses ! D’ici, je vois leur cuisine et leur chambre. C’est drôle tout ce qu’on apprend sur les gens en les observant dans ces deux pièces. La cuisine, comme la chambre, c’est intime. Les gens sont naturels quand ils mangent, comme quand ils font l’amour. Tu m’écoutes? Soupir. Froissement de journal. -Qu’est ce qui te fais dire ça ? -Qu’il l’a tué ? Intuition... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:50 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
18 janvier 2008

29. Il n’est plus temps. (Noisette)

  « J’ai bien fait le tour de la question. Je ne supporterai pas que tu sortes. Viens. Reste. Ne pars pas. D’ailleurs, qui a-t-il à faire ailleurs ? Cette après-midi est pour nous, est à nous. Si peu de temps, profitons-en. Oui, je sais, il fait soleil dehors. A l’intérieur aussi. Ne le vois-tu donc pas ? Il irradie pourtant. Il n’est plus temps de se laisser le temps »   Il s’avance vers la porte-fenêtre, l’ouvre, repousse doucement le volet. Le filet d’air tiédi d’un été encore incertain lui bondit au ... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 09:21 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
17 janvier 2008

28. Faudra qu’on m’explique… (Lisounette)

  J'ai bien fait le tour de la question, mais décidément je ne comprends pas! J'aurais pu me contenter d'une jolie interprétation bien poétique à cette image impossible. Une main qui avait une envie telle de pousser ce volet, de voir le vert au delà du bois, de s'éblouir du soleil qu'il cache, que sa volonté s'y est imprimée, comme de l’encre sur une feuille de papier.   Mais c’est sans compter sur mon esprit scientifique ! Il ne se satisfait pas de ces gentilles images, il veut COMPRENDRE.   Alors pourquoi... [Lire la suite]
Posté par Coumarine à 16:56 - - Commentaires [14] - Permalien [#]